Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Iran : 10 ans de prison pour « insulte » à un imam vénéré du chiisme

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 3 Septembre 2018



Iran : 10 ans de prison pour « insulte » à un imam vénéré du chiisme
Le verdict est tombé pour le journaliste iranien Mir Mohammad-Hossein Mir-Esmaili : son avocat, Me Hossein Ahmadiniyaz, a annoncé à la presse iranienne, lundi 20 août, que les tribunaux ont condamné l'homme travaillant au quotidien Jahan-e Sanat à 10 ans de prison, dimanche 19 août.

Après que l’ayatollah Ahmad Alamolhoda a interdit la tenue des concerts dans la ville de Machhad en 2017, le journaliste iranien avait publié sur Twitter : « Alamolhoda dit que la danse et la musique sont une insulte à l’imam Reza ! Allez, ne mentez pas, l’imam Reza est l’un des nôtres. » L'imam du 9e siècle étant un des 12 imams vénérés par les chiites, il a été arrêté en avril 2017 alors qu’il tentait de fuir l’Iran.

« Il y a beaucoup d’erreurs dans ce verdict puisque mon client a critiqué des dirigeants sous la forme de la satire, mais elle a malheureusement été considérée comme une insulte », s’est indigné l’avocat de la défense, Me Houssein Ahmadiniyaz à l’agence de presse Isna. En effet, le journaliste a été reconnu coupable d’insulte à l’islam et envers les hauts dirigeants de l’Iran, propagation de mensonges et publications de contenus immoraux.

Avant son arrestation, Mir Mohammad-Hossein Mir-Esmaili a déjà affirmé n'avoir « aucunement insulté l’imam Reza. Je suis musulman et chiite et je voulais seulement critiquer Alamolhoda ». Son avocat a annoncé qu'il fera appel de la décision.