Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Irak : les organisations musulmanes indignées par la mort de journalistes

Rédigé par | Mercredi 3 Septembre 2014



Steven Sotloff
Steven Sotloff
Après James Foley, la Grande Mosquée de Paris et l’Union des mosquées de France (UMF) ont réagi, mercredi 3 septembre, à la mort du journaliste Steven Sotloff, revendiquée par l’Etat islamique.

« Cet assassinat confirme les motivations criminelles de mouvements terroristes dépourvus de toute humanité et se drapant de la religion. Ce ne peut être l’islam », a indiqué le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. « L’interprétation dévoyée du Coran par ces mouvements terroristes (…) les exclue de la communauté des croyants », a-t-il jugé.

« Les musulmans de France (…) demandent que les nations s’unissent pour éradiquer ces exactions mortifères qui dénaturent gravement la religion musulmane », a ainsi conclu le recteur.

De son côté, l’UMF présidée par Mohammed Moussaoui, pour qui l’EI « n’a rien d’"Etat" ni d’"islamique" mais un ramassis de terroristes sanguinaires », a exprimé « sa profonde indignation face à cette barbarie ignoble et immonde, et condamne avec la plus grande vigueur ce crime odieux ».

« Face à la violence insoutenable de ces assassinats et des persécutions dont sont victimes des milliers d’innocents en Syrie et en Irak, l’UMF réitère son appel aux jeunes musulmans de France qui seraient tentés d’aller combattre aux côtés de ces terroristes, de prendre conscience de l'ampleur de la gravité des crimes dont ils pourraient devenir complices, ainsi que de la lourde responsabilité, devant Dieu et devant l'Humanité, d’une telle complicité », appuie la jeune organisation dans un communiqué.

Dès mardi, le Conseil aux relations américano-islamiques (CAIR) a immédiatement condamné l’exécution du journaliste. « Aucun mot ne peut décrire l'horreur, le dégoût et le chagrin ressentis par les musulmans aux Etats-Unis et dans le monde après cet acte de violence inconcevable et non-islamique perpétré par le groupe terroriste EI. Les actions criminelles de l'EI sont contraires à la foi de l'Islam », a fait savoir l’une des principales organisations musulmanes des Etats-Unis.

C'est aussi le cas du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), qui parle de cet assassinat comme d'une « trahison » à la veille d'une rencontre interreligieuse, mercredi, entre des dignitaires de diverses religions et des hommes politiques pour appeler ensemble ce mercredi contre les exactions en Irak.

Lire aussi :
L’Etat islamique revendique la mort d’un deuxième journaliste
L’Etat islamique revendique la décapitation d’un journaliste américain
Oui, les musulmans réprouvent largement « l'Etat islamique » et ses exactions
La liberté de la presse menacée par les guerres, hommage à ses héros
« L’Etat islamique va s’installer durablement en Irak et en Syrie »
Le radicalisme religieux, thème de lancement de l'Union des mosquées de France


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur