Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Indonésie : une ado en prison après avoir avorté d’un enfant conçu de viols incestueux

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 23 Juillet 2018



Indonésie : une ado en prison après avoir avorté d’un enfant conçu de viols incestueux
Le tribunal du district de Muara Bulian, sur l’île de Sumatra, en Indonésie, a condamné, jeudi 19 juillet, une jeune fille de 15 ans pour avoir avorté de l’enfant qui a résulté de viols commis par son frère aîné.

Les faits remontent au mois de juin de cette année lorsque l’adolescente et son frère ont été arrêtés après la découverte d’un fœtus dans une plantation de palmiers à huile située à proximité du village de Pulau, dans la province de Jambi.

Selon Arif Budiman, porte-parole du tribunal, le frère a abusé de sa sœur de 15 ans à huit reprises depuis le mois de septembre 2017. La jeune fille était déjà enceinte de six mois lorsqu'elle a pris la décision d'avorter, avec l'aide de sa mère qui souhaitait épargner « la honte » pour sa famille. Elle a juré ne pas avoir été au courant des viols incestueux commis par son fils.

À la suite d’une audience qui s’est tenue à huis clos, la jeune fille a été condamnée à six mois de prison ; deux ans pour son frère.

Dans un pays où 30 % à 50 % de la mortalité maternelle est due à l’avortement, selon le rapport de l’OMS en 2013, la législation demeure très stricte sur ce sujet. L’avortement reste puni par la loi, sauf en cas d’obligation médicale du fait que la mère risque sa vie ou dans certaines cas de viol. S’il est pratiqué, l’avortement nécessite l’intervention d’un professionnel habilité et n’est autorisé que pour une grossesse de moins de six semaines. Après l’IVG, l’État oblige la mère à assister à des suivis psychologiques réguliers. Autant de conditions que cette victime de viol n’a pas pu respecter.

Lire aussi :
Malaisie : controverse autour d’un mariage d’une fillette de 11 ans à un homme de 41 ans