Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Inde : onze hindous condamnés à la prison à vie pour le viol collectif d'une musulmane libérés

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 17 Août 2022 à 14:02

           


Inde : onze hindous condamnés à la prison à vie pour le viol collectif d'une musulmane libérés
Onze hommes hindous condamnés à de la prison à perpétuité pour le viol collectif d’une femme musulmane, enceinte à l’époque des faits, lors d’affrontements intercommunautaires en 2002 au Gujarat ont été libérés lundi 15 août, jour anniversaire de l’indépendance de l’Inde. L’annonce faite par les autorités mardi 16 août suscite une vague d’indignation à l’heure où l’islamophobie gangrène la société indienne.

Un millier de personnes, musulmanes pour la plupart, avaient été tuées lors d’émeutes au Gujarat, dirigé alors par l’actuel Premier ministre Narendra Modi et son parti ultranationaliste BJP.

Les hommes avaient été condamnés en 2008 à de la prison à vie pour le viol mais aussi pour le meurtre de 14 membres de la famille de la victime dont sa fille alors âgée de trois ans. Toutefois, les autorités pénitentiaires ont recommandé leur libération en raison notamment de leur bon comportement en détention. Par ailleurs, « le fait est qu'ils avaient passé près de 15 ans en prison et étaient éligibles à une remise de peine », a déclaré à Reuters un responsable local.

Du côté de la famille, c’est le choc. « Nous n'avions aucune information préalable sur leur libération, que ce soit de la part des tribunaux ou du gouvernement. Nous ne l'avons appris que par les médias », a déploré le mari de la victime. Pour l’avocat Anand Yagnik, « la remise de la peine des condamnés pour un crime horrible comme le viol collectif et le meurtre est moralement et éthiquement inappropriée ».

Lire aussi :
Inde - Pakistan : 75 ans après la partition, le rêve de la réconciliation toujours impossible
Inde : le meurtre d’un tailleur hindou fustigé par les organisations musulmanes