Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Inde : fichés sur Facebook, une centaine de couples hindous-musulmans menacés

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 30 Avril 2018



Inde : fichés sur Facebook, une centaine de couples hindous-musulmans menacés
Un message alarmant a terrifié depuis plusieurs jours les couples mixtes en Inde. Un appel a été lancé en cette fin du mois d'avril via Facebook pour « trouver » et « traquer » les hommes mentionnés dans la liste d’une centaine de couples mixtes. Tous sont formés d'hommes musulmans et de femmes hindoues sous la mention « love jihad ».

« Ceci est une liste des filles qui sont victimes du love jihad. Nous exhortons tous les lions hindous à trouver et à traquer tous les hommes mentionnés ici », était-il écrit, en amont de la liste comportant une centaine de couples. Les noms ont été recueillis par des « volontaires » extrémistes hindous qui ont effectué de minutieuses recherches pour retrouver les femmes, en retraçant notamment des photos et posts publiés sur les réseaux sociaux pour déterminer leurs liens avec les hommes musulmans.

Une fois élaborée, la liste a ensuite été publiée par Satish Mylavarapu, directeur du marketing à Bangalore mais également un militant extrémiste hindou, en dénonçant « des musulmans qui s’emparent de notre sang et de nos utérus – des utérus qui devraient donner naissance à des enfants hindous ». Selon lui, ces couples sont des produits d’un « amour malsain » qui est « une forme de terrorisme ».

Cela fait déjà près d’une décennie que les ultra-nationalistes hindous véhiculent la théorie selon laquelle les hommes musulmans tentent délibérément de séduire les femmes hindoues afin de les convertir à l’islam. Le concept du « love jihad » s’est largement propagé depuis l’arrivée au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi, dans un contexte où la haine de l’islam s’est renforcé.

Lire aussi :
En Inde, la rumeur du « love jihad » à l'épreuve des tribunaux