Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Imène : « Nous nous disputons à cause de la petite »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Jeudi 26 Décembre 2013



« Nous venons de divorcer et nous nous disputons à cause de la petite. Je n’en peux plus.

Mon ex-mari me tourmente pour en avoir la garde, il dit que c’est la tradition et que cela se respecte. Moi, je pense qu’à 3 ans elle a besoin de sa mère au quotidien. Le plus important, c’est son bien-être, lui ne pense qu’à sa tradition.

Qu’en pensez-vous ? Je vous remercie d’avance. » Imène, 30 ans



Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Oui, la tradition, cela se respecte. Mais lorsque la lettre l’a emporté sur l’esprit, la tradition se respecte-t-elle ? À vous de voir… il y a là de quoi réfléchir. Je partage votre avis, c’est l’intérêt de votre fille qui doit l’emporter sur toute autre considération. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est essentiel pour son bon développement.

Séparer son enfant de sa mère entraîne des traumatismes qui pourront évoluer en troubles psychologiques au moment de se lancer dans la vie. Mais le séparer de son père serait tout aussi regrettable. C’est pourquoi la garde alternée offre une solution qui peut aller dans l’intérêt de l’enfant, même si celle-ci peut le déstabiliser d’avoir à vivre dans deux endroits.

Je rencontre de nombreux jeunes en difficulté autour de l’âge de 20 ans : il n’est pas facile de se construire quand les fondations n’ont pas reçu assez d’amour. C’est le ciment de l’être. Quand on en manque, cela se sent... C’est dommage que votre mari ne l’ait pas compris. Mais vous si, c’est déjà beaucoup.

L’amour, le vrai, doit en effet être désintéressé...

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading