Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

Ilhan Omar, nous sommes à tes côtés !

Rédigé par Lallab | Jeudi 18 Juillet 2019 à 11:00

           

L'élue américaine Ilhan Omar ne cesse d'être la cible de virulentes attaques de ses nombreux détracteurs, au premier chef du président Donald Trump qui l'accuse régulièrement de soutenir des organisations terroristes. L'association féministe adresse son soutien à cette femme politique dans un message ici relayé, avec pour slogan #StandWithIlhan.



Ilhan Omar est l’une des premières femmes musulmanes élue au congrès des Etats-Unis.

Arrivée à l’âge de 8 ans avec sa famille aux Etats-Unis pour fuir la guerre civile de Somalie, son ascension politique est l’emblème même du rêve américain. Représentante du Minnesota, elle se définie comme femme, noire, musulmane et immigrée. Elue au sein d’un gouvernement majoritairement blanc et masculin, sa présence au congrès est un symbole fort pour les minorités américaines. Personnalité engagée, elle aborde sans détour la question des droits des femmes, des afro-américain-e-s, des LGBT ou encore des immigré-e-s.

A l’international, son positionnement vis-à-vis de l’Etat d’Israël et son soutien à la Palestine lui ont valu des accusations d’antisémitisme de la part des partis conservateurs, et notamment, de la part de Donald Trump, qui ne cesse de multiplier les attaques à son encontre sur les réseaux sociaux.

En mars dernier, Ilhan a tenu un discours au Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) lors duquel elle dénonce l’islamophobie. Elle y a notamment évoqué les attentats du 11-Septembre, affirmant que le CAIR a été créé parce que les libertés civiles des musulman-e-s étaient bafouées à la suite de ces attentats en raison des actes de certaines personnes.

Le CAIR a en fait été créé en 1994 et non pas après le 11-Septembre. Profitant donc de cette erreur, le président Donald Trump a relayé un montage vidéo de la jeune femme scandant « Some people did something », phrase prononcée lors de son discours au CAIR pour l’attribuer à une autre vidéo du 11-Septembre. Ce montage avait pour but de montrer l’élue amoindrir la gravité des attentats. Suite à la publication de cette vidéo, les menaces de mort à son encontre se sont alors multipliées ainsi que les accusations d’apologie du terrorisme. Cette vidéo montrant une représentante musulmane avec un voile tenir un discours au CAIR répétant une phrase sortie de son contexte avec des images violentes, a eu l’effet recherché : inciter à la haine à envers cette femme et entretenir les préjugés racistes à son égard.

Régulièrement diabolisée par les partis conservateurs où le patriarcat et le sexisme sont légions, la moindre parole d’Ilhan Omar est détournée, déformée et amplifiée. A ce jour, la Maison blanche soutient son président et réfute les accusations d’incitation à la haine contre Trump.

La question que nous devons donc nous poser est celle-ci : si Ilhan Omar n’était pas une femme noire musulmane, voilée et immigrée aurait-elle été autant la cible de ces attaques calomnieuses ? Au sein d’un gouvernement patriarcal, sexiste et raciste, Ilhan Omar représente la voix de ces minorités victimes des violences policières, la voix de ces minorités dépeintes comme des terroristes en raison de leur religion, la voix de ces minorités trop souvent désignées comme étant des délinquant-e-s en raison de leur origine, la voix de ces minorités qui ont immigré aux Etats-Unis dans l’espoir d’une vie meilleure et d’un Etat de droit, et par-dessus tout, l’écho des femmes au cœur d’un système patriarcal blanc.

Attaquée pour ce qu’elle est et pour ce qu’elle représente, Lallab, association féministe et antiraciste, se lève aux côtés d’Ilhan Omar. Nous nous reconnaissons dans ses combats pour l’égalité et l’équité pour tou-te-s, nous nous reconnaissons dans son combat contre le racisme, le sexisme et les discriminations envers les femmes. Nous reconnaissons son courage et son abnégation à ne pas flancher face à l’injustice et à la mise à mal des droits humains.

C’est cette force-là qui dérange, car elle ose dénoncer et mettre à mal les privilèges du patriarcat et du système raciste et, ne voulant pas y renoncer, Trump et ses acolytes n’ont recours qu’à une vaine manipulation des médias, signe de leur imposture intellectuelle, dans le but de la décrédibiliser et la diaboliser.

Chère Ilhan Omar, nous tenons à t’exprimer notre amour et soutien, ici, de ce côté de l’Atlantique. Merci de porter nos voix si haut contre vents et marées. Tu n’es pas seule. Toute l’équipe de Lallab t’apporte sa sororité dans cette épreuve, pour tes combats qui sont le reflet et la continuité des nôtres.

We stand with you Ilhan Omar ! #StandWithIlhan

Le message est ici en anglais

Lire aussi :
Fox News condamne les propos d’une de ses animatrices contre Ilhan Omar
USA : avec Rashida Tlaib, Ilhan Omar entre dans l’histoire du Congrès américain




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

49.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 05/09/2019 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne pas pouvoir être relatif, tout en l'étant (ce que vous dites) est une manière de parler, dans les termes contradictoire, et donc excessive, car ce qui est contradictoire peut être absolument n'importe quoi, en particulier "extrême" et aussi observateur critique si vous voulez.
Prenez garde toutefois: quand on peut être tout et son contraire, on se trouve aussi se retrouver islamophobe, tant qu'on y est...


48.Posté par Mythopasmytho le 31/08/2019 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha d'accord! Merci de m'avoir expliqué.
Et oui. Je suis un peu lunaire, on m'a l'a toujours dit.
Relatif on ne peut pas ne pas l'etre par contre. Impossible. Tout étant relatif.
Extreme par contre ça m'en bouche un coin. C'est bien la première fois que l'on me dit ça.
C'est peut etre vous qui l'etes du coup.
Le terme qui me définirait le mieux serait je crois observateur. Pour dire si j'ai des convictions. Lol.
Observateur mais aussi critique. Critiquer j'adore ça et je ne m'en prive pas.
C'est surement plus cette notion qui vous chagrine. Lol.

47.Posté par François Carmignola le 23/08/2019 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le dude est un personnage un peu déjanté, lunaire, qui relativise tout. Le rappel de la fameuse scène "c'est ton opinion, mec" prononcé avec ce ton là est utilisé pour moquer (gentiment) les attitudes similaires.
Il m'avait semblé un instant que votre relativisme montait aux extrêmes...

46.Posté par Mythopasmytho le 23/08/2019 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas compris votre argumentation.
J'ai pourtant déjà vu ce film, mais sans suivre. ça arrive!
Du coup je n'ai rien compris de ce que vous vouliez dire. Lol.

45.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 18/08/2019 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous adoptez donc plutôt l'attitude du dude dans le big lebowsky:
https://www.youtube.com/watch?v=XVCtkzIXYzQ
J'ai bien compris cette fois ci ?

44.Posté par Mythopasmytho le 16/08/2019 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne voudrais que etre pris pour un original ou que l'on puisse me preter un grain. Surtout avec le pseudo que je me suis choisis.
Ce que je dis (écris) n'a rien de fantasque.
J'ai voulu dire de tout ce que l'on peut connaitre, voir, savoir que c'est bien entendu concret, vrai, juste (ou inversement d'ailleurs) mais qu'ils ne sont pas une permanence (un toujours) et par extension qu'il est subjectif puisqu'il est intrinsèquement lié à l'observateur, au présent.

43.Posté par Mythopasmytho le 16/08/2019 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous vous comprenez.

42.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 11/08/2019 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca commence à tourner en rond de votre fait: la choucroute se mélange, tout comme la salade et vous avez tort de ne pas vous mettre à table. Et encore je suis indulgent. Seriez vous un robot ? Dans ce cas je vous ai mis en boucle. Apparemment celle ci est infinie.
Je reprendrais donc un mot d'Heidegger : seul un Dieu pourra vous sauver...

41.Posté par MythopasMytho le 11/08/2019 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si réel était synonyme de lui meme il n'existerait pas. Puisqu'il n'est jamais le meme.
Si on enlève tout ce qui n'est pas réel, on devrait supprimer, les romans qui sont la narration de ce qui n'est pas réel, les tableaux qui sont la représentation (ou pas) du réel. Le réel du réel et donc pas le réel.
La cigarette que je viens d'écraser n'est plus réelle.
Les gens qui sont morts mais dont je n'ai jamais su l'existence.
Une maison rasée etc.
Le réel n'est jamais le meme.
Ce qui existe c'est ce que l'on a connu, su entendu, connu.
Ce qui les fait devenir réalité 'est ma perception, le fait que d'avoir pu moi meme connu ou que d'autres aient pu me le rapporter.

40.Posté par MythopasMytho le 11/08/2019 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce l'homme ou la femme qui est né en premier.
Lorsque l'on dit une femme, en vérité on dit, une femme est une femme.
Rien d'autre. Pareil pour tout.
Ni un ni femme ne peuvent etre définis. Ils servent à dire de ce qui existe que ça existe. Telle entité s'appelle une femme.
Telle chose est une opération, un verre etc.
Sur Zorro. Lol.
Je ne suggère pas un existant sans réalité.
Pleins de gens de par le monde ne savent pas de Zorro qu'il existe.
Je dis de ce qui existe, Zorro, Dieu, le néant, les valeurs, les licornes etc, des choses qui ne sont pas réelles que l'on peut se les représenter (qu'elles existent) mais qu'elles ne sont pas une entité réelle que parce que on à pu se les représenter. Déjà vu, connu, su. On dit donc de ce qui existe que ça existe. La réalité, la vérité sont une perception mais aucune des deux n'existent. Si je me mets à inventer Zorro à l'instant, en ce moment meme sans vous dire ce que c'est, jamais vous ne pourrez dire qu'il existe.
C'est peut etre très mal dit, mais le fait d'inventer un concept, un personnage, ils se mettent à exister mais ils ne sont pas réels. Ils peuvent d'ailleurs mourir. Ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont jamais existé. Mais juste que ne les ai pas connus, sus.

39.Posté par MythopasMytho le 11/08/2019 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur les chiffres. Une femme par exemple est mis pour dire un.
Mais un n'existe pas.
Puisqu'il peut etre aussi un homme. Un oiseau. Etc.
Un est utilisé pour dire de ce qui existe que ça existe.
Mais il n'est pas réel. On ne peut pas le voir, le décrire. On peut juste dire de lui qu'il s'auto nomme en quelque sorte. Je suis moi. Donc personne, tout le monde, n'importe quoi, en meme temps ce qui existe et ce qui n'existe pas.

38.Posté par Mythopasmytho le 11/08/2019 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi on ne dit pas est-ce l'œuf ou le coq qui est né en premier.
Le coq n'a pas d'œufs.
Mais dire s'agissant de la poule est-ce l'œuf qui est né en premier ou elle meme dit pourtant la meme chose. Non!
Pourquoi lit t-on la création au corps femelle. C'est ce que j'ai voulu dire.

37.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 11/08/2019 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'existence des chiffres demande réflexion...
Pour quelqu'un qui ne s'intéresse pas à la philosophie, vous êtes bien dans l'ontologie, vous...

Faire la différence entre existence et réalité c'est un peu introduire la notion d'essence, c'est à dire d'"être" par delà l'existence. Tout étant, qui existe, a une essence, ou réalité. Par contre, il est possible d'être (être réel en quelque sorte) sans exister; par exemple Zorro. Ce que vous suggérez, un existant sans réalité, me choque. Peut être voulez vous dire autre chose...

Au sujet des entités qui se transforment et qui donc semblent changer d'identité, l'oeuf (ou l'ovule fécondé ou non) est effectivement un excellent exemple. Il y a l'oeuf , l'oeuf fécondé, l'animal qui en résulte, et qui peut en plus être mâle ou femelle.

On peut imaginer des conceptions complexes avec tout ça: ces objets sont ils chacun respectables ou bien seule la forme finale (l'animal constitué) a elle une véritable identité ?

36.Posté par MythopasMytho le 10/08/2019 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur l'identité vous dites comme moi mais autrement. Enfin il me semble.
Pour l'œuf et la poule je ne pensez pas à la paternité, elle est un role, une fonction.
On peut choisir d'etre père ou pas. Idem pour mère.
C'est du sens de la phrase dont je parlais. Pas de l'individu la poule.
Lorsque l'on greffe un cœur à un individu par exemple c'est quelque chose qui n'est pas à lui et qui n'est pas lui, mais dont il a besoin pour exister.
Un ovule à besoin d'une semence pour exister, autrement il meurt, ce que l'on appelle les règles. Idem pour les spermatozoïdes, ils meurent.
Ce qui nait fini toujours par mourir. Les sécrétions c'est pareil.
Cependant les unes sont dépendantes des autres.
L'ovule dépend de ce que l'on en fait, mais quoiqu'il en soit il fini toujours par mourir un jour.
Sur l'œuf et la poule, je voulais dire de l'œuf qu'il ne peut pas en etre un et dans un meme temps ne pas en etre un.
Mais c'est pourtant ce que ça dit. Ou bien alors c'est moi qui n'ai pas compris.

35.Posté par Mythopasmytho le 10/08/2019 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne se comprend pas bien. Dites moi, vous avez déjà vu un vous?
Un le chiffre, vous l'avez déjà vu?

1 2 3 4