Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hollande aurait « renié » tout soutien de Tariq Ramadan

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 29 Avril 2012



François Hollande n’y est pas allé pas quatre chemins. Dans son meeting de campagne à Bercy, dimanche 29 avril, le candidat socialiste a décidé de répondre aux attaques répétées de Nicolas Sarkozy à son encontre qui l’accusait d’être soutenu par 700 mosquées ainsi que par Tariq Ramadan. Des mensonges sur lesquels est revenu François Hollande. « Le Conseil français du culte musulman a lui même établi la vérité : aucun appel n'avait été lancé.... Alors, pourquoi répète-t-il à longueur de réunions que je serais toujours un candidat appelé par 700 mosquées ? » « Quitte à proférer un mensonge, il aurait pu dire 700 églises ou 700 temples ou 700 synagogues, non, 700 mosquées ! que voulait-il insinuer ? », a-t-il ironisé.

Concernant Tariq Ramadan qu’il ne nomme pas directement, le socialiste lance : « De même qu'il (Sarkozy, ndlr) répète partout que je serais soutenu par un théologien, citoyen suisse, qui est contre tous les pouvoirs et qui n'a jamais pris position en faveur de ma candidature. S'il l'avait fait, j'aurais bien sûr renié son soutien mais me voilà quasiment investi par lui ! » Avant d’ajouter : « La répétition d'un mensonge n'a jamais fait la vérité mais quand on est président de la République - encore pour 7 jours ! - le premier devoir, c'est celui de respecter la vérité ! »

Une position ferme qui a le mérite d'être clair : le PS n'a jamais été un fervent défenseur de l'intellectuel. En mars 2011, lors du débat sur la laïcité, Martine Aubry et Laurent Fabius ont carrément retiré leur signature d’une pétition appelant à l'annulation du débat de l’UMP en apprenant que la signature de M. Ramadan y figurait aussi.

L'intellectuel musulman a répété ces derniers jours ne pas avoir donné de consignes de vote en faveur du PS, d'autant qu'il ne détient pas la nationalité française. Ce n’est pas maintenant qu’il changera d’avis.

François Hollande a par ailleurs prôné devant plus de 15 000 personnes « un respect scrupuleux du principe de laïcité pour toutes les religions dans la République ». « Je n'établis pas de hiérarchie entre les religions. » « Je demande les mêmes droits, les mêmes devoirs, la même liberté de culte mais aussi le respect de l'espace public, de la dignité humaine, de l'égalité entre les hommes et les femmes. Voila les principes qui nous unissent ! », a-t-il lancé.

« Chaque religion a sa place mais dans le cadre des lois de la République. Je ne fais pas de politique à travers les religions, je les laisse tranquilles parce que je ne voudrais pas que les religions interfèrent dans le débat public », a ajouté le candidat PS.

Lire aussi :
Tariq Ramadan : « Votez Nicolas Sarkozy ! »
Le CCIF et les Indigènes, accusés de militer pour Hollande, réagissent
Tariq Ramadan pour Hollande ? Sarkozy en flagrant délit de mensonge (vidéo)
Un prétendu appel de 700 mosquées à voter Hollande dénoncé par l'UMP
Laïcité et islam : retour sur le « débat » qui n'en était pas un
Aubry et Fabius baissent leur pantalon















Votre agenda