Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Hella : « Pour lui, c’est moi qui l’ai trahi »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Jeudi 5 Avril 2018



Hella : « Pour lui, c’est moi qui l’ai trahi »
Mariés depuis bientôt 4 ans religieusement, mon mari et moi ne vivons pas ensemble.

Lui vit en Belgique : il est chômeur, il ne peut pas perdre ses droits, donc il lui est difficile de s'installer ailleurs. Il est divorcé et a trois enfants.

Moi, maman de quatre enfants, veuve, vivant en France. Il me reste deux enfants à charge qui sont encore lycéens, bien qu'ils soient tous les deux majeurs depuis peu.

Depuis le début, mon mari a toujours gardé des relations très intimes avec son ex-femme. J'en ai déduit qu'il sont divorcés civilement mais pas religieusement.

Au début de notre relation, il ne trouvait pas le besoin de m'avoir à ses côtés H24. L'année dernière, nous avons trouvé un appartement en Belgique et nous avions prévu de nous y installer tout tranquillement. Mes enfants étaient tous les deux internes et nous avions déjà pensé aux weekends ensemble. Les transports, les vacances... bref, tout allait relativement bien.

À cette époque, mon mari avait vendu un appartement dans son pays d'origine, au Maghreb. Et avec son argent il a commencé à acheter des voitures, les revendre, il en a offert une à son ex-femme et à son fils.

Ce qui devait arriver arriva, il se trouva financièrement dans le besoin avec beaucoup de crédits qu'il ne pouvait pas rembourser. À ce moment, je lui ai proposé de venir s'installer chez moi en France (j'avais un double loyer). Et là, le choc : il est retourné chez son ex-femme ! Par amour, j'ai accepté.

Cela n'a pas duré avec son ex-femme, il est reparti et s'est installé dans un studio.

Cela fait maintenant presque un an que nous vivons ainsi : moi en France et lui en Belgique. Puisque mes enfants ont repris le lycée il fallait bien sûr que je sois là pour eux. Mon mari ne l'accepte pas. Il dit que mon rôle d'épouse c'est pour lui et que mes enfants sont majeurs et qu'ils peuvent vivre chez leurs grands frères.

Depuis, il est à nouveau retourné chez son ex-femme et me met tout sur le dos. Que j'ai fait le choix de vivre avec mes enfants et que à cause de moi il est retourné chez son ex-femme.

Je n'en peux plus ! Il ne reconnaît pas que depuis le début il m'a trompée, trahie. Pour lui c'est moi qui l'ai trahi en restant en France pour m'occuper de mes enfants. Il ne se remet pas du tout en question. J'ai besoin d'aide. Que dois-je faire ?

Merci de m'avoir lue et j'espère avoir des pistes pour m'en sortir.
Hella

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Chère Hella,

Voilà une question un peu complexe. Compte tenu de votre situation au départ, je trouve étonnant qu'avant de vous marier, vous n'ayez pas pris le temps de régler toutes ces questions relatives à vos enfants, à votre vie commune, à vos contraintes, etc. Quand même, il s'agit de la vie et du confort moral de combien de personnes ? Votre mari, vous, vos quatre enfants et ses trois enfants. Une dizaine ou presque de personnes impliquées ! Du monde, n'est-ce pas ? Et vous n'aviez rien prévu, rien mis au point avant ? J'ai du mal à y croire...

Votre mari, lui qui vous accuse, ne peut-il prendre une décision et s'y tenir ? IL semble réagir comme un enfant qui ne peut s'assumer seul. Dans un couple, les responsabilités sont toujours partagées. Et vous êtes responsables tous les deux de vous être épousés sans prévoir l'avenir. C'est du moins ce que votre lettre laisse entendre.

Votre mari semble irresponsable. C'est étrange qu'il ait toujours besoin de retourner chez son ex-femme dès qu'il doit affronter une difficulté. Ne vous dites-vous pas qu'il y a là une forme de trahison envers vous ? Qu'il utilise « ses » femmes pour préserver son confort dans tous les cas ?

« Par amour, j'ai accepté », dites-vous. Surprenant. Par amour, vous acceptez qu'il vous tourne le dos et se réfugie dans sa zone de confort ? Cela ne vous paraît pas inquiétant? Et vous ne dites rien des conditions de vie des enfants. On peut avoir des doutes sur le sérieux et le sens des responsabilités de celui qui est devenu votre mari...

Une question reste en suspens par rapport à vos enfants. Vous semblez estimer qu'ils ont encore besoin de vous. Peut-être y a-t-il là une difficulté pour vous à combiner votre vie de femme et votre vie de mère. Il y a là sujet à réflexion.

En vous remariant, vous sentiez-vous vraiment prête ? Peut-être votre mari a-t-il une réelle légitimité à vous reprocher cela, si vous ne l'avez pas informé de vos projets avec vos enfants. Ces enfants sont quasi adultes : comment se fait-il qu'ils vous servent d'argument, d'excuse ainsi ?

Voyez combien le manque de communication au moment où l'on forme des projets de mariage peut avoir de lourdes conséquences par la suite. On considère souvent le mariage comme un contrat, mais alors chaque clause compte dans un contrat, rien n'est laissé au hasard. Vous engagez votre responsabilité et le devenir de vos enfants, ce n'est pas rien.

J'espère qu'à vous deux vous parviendrez, avec de la patience et de la bienveillance mutuelle, à trouver une solution qui convienne à tous.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com