Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hassen Chalghoumi perd son procès contre un vidéaste militant

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 7 Novembre 2014



Hassen Chalghoumi a perdu son procès.* Le verdict a été rendu vendredi 7 novembre dans l’affaire opposant le président de l’association gestionnaire de la mosquée de Drancy (Seine-Saint-Denis) et Belkacem Adda-Benyoucef.

Ce militant pro-palestinien, informaticien de profession, était accusé par Hassen Chalghoumi de diffamation après la diffusion d’une vidéo dans laquelle « l’imam de Drancy » était décrit comme « le larbin du CRIF et de Sarkozy ». Il avait ensuite été mis en examen en janvier 2013.

Dans la vidéo mise en ligne en avril 2012, Hassen Chalghoumi y était qualifié d’imam « paillasson » dont la « mission commanditée par le CRIF et par Sarkozy est d’assurer la domestication de la communauté musulmane à travers de concept de l’islam de France ». Le tout illustré par ses passages mémorables à la télévision qui décrédibilisent son statut.

Au procès en octobre à la 17e chambre correctionnelle de Paris auquel Hassen Chalghoumi était absent, la diffamation n’avait pas été retenue dans cette affaire. Le tribunal a suivi l'avis du juge. La fin d'une action judiciaire de deux ans pour le militant dont lui-même et ses soutiens en sortent satisfaits.

*Mise à jour mardi 18 novembre : Dix jours après le proès, Hassen Chalghoumi a décidé de faire appel du jugement.

Lire aussi :
Farid Hannache balance sur l’imam Chalghoumi, un pro-Sarkozy qui Valls
Saphirnews, un « site de haine antisémite » selon Chalghoumi
Vu sur le Web : un Harlem Shake contre l’imam Chalghoumi
Chalghoumi, agacé par une vidéo, porte plainte pour diffamation
Hassen Chalghoumi, une caricature de l’islam de France appelée à démissionner