Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Grande-Bretagne : le dirigeant d'UKIP compare les musulmans aux nazis

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 23 Août 2019



Grande-Bretagne : le dirigeant d'UKIP compare les musulmans aux nazis
Richard Braine, qui dirige le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) depuis le 10 août, a remporté la présidence de ce mouvement xénophobe et pro-Brexit en tenant un discours ouvertement antimusulman auprès de ses partisans.

Des propos à la teneur islamophobe, retrouvés dans des courriels de Richard Braine, ont été révélés au grand jour par The Guardian jeudi 22 août, qui a bénéficié de fuites internes à l'UKIP dont des membres s'inquiètent des liens de leur mouvement avec une figure de l’extrême droite britannique, Tommy Robinson.

Dans ces correspondances électroniques, Richard Braine, qui a invité les non-musulmans à aider les musulmans à « chasser leurs démons », s’est autorisé une analogie entre les musulmans et les nazis.

« L’absurdité du musulman modéré est évoquée de façon répétitive par beaucoup de gens avec de bonnes intentions, mais avec une grande ignorance de l’enseignement islamique. Il n’y a pas d’islam modéré. Habituez-vous à ça, c’est un fait. Quand les gens parlent de musulmans modérés, ils font une erreur. C’est comme dire que Hitler n’était pas cet homme si méchant, qu’il riait beaucoup, était un orateur amusant, un patron des arts – il aimait Wagner –, qu'il faisait circuler les trains à l’heure, et qu'il regardait juste son élégant uniforme. C’est ignorer complètement l’idéologie à laquelle la personne est religieusement mariée », a-t-il écrit dans un mail. « Vous ne devriez plus compatir pour un musulman modéré et lui souhaiter de s’installer dans votre pays comme un maoïste modéré ou un nazi. »

Pour Matthew McGregor, du groupe de campagne antifasciste Hope Not Hate, il s’agit d’une tentative de la direction d'Ukip « d’attiser les tensions dans les communautés dans l’espoir de retrouver leur importance », à l'heure où le mouvement n'est que très peu crédité par l'opinion publique. Pour lui, « il est temps pour eux de rejoindre les précédents partis d’extrême droite qui ont échoué dans la poubelle de l’Histoire ».

Richard Braine refuse l’accusation selon laquelle il attise la haine islamophobe. Le mail en question, sorti de son contexte à ses yeux, « faisait partie d’une discussion sur le fait qu’il existe de nombreux versets immodérés dans les Écritures islamiques (...) que les musulmans modérés ne peuvent nier », s’est-il défendu, citant en exemple un verset « qui favorise le massacre des infidèles »,

A la question s’il considére les musulmans comme des êtres qui veulent éliminer les « infidèles », il a répondu par la négative. « Ce qui est merveilleux, c’est que les musulmans sont de bonnes personnes comme nous, mais ce sont les Textes scripturaires qui encouragent à la violence », estime-t-il.

Des explications qui ne convainquent pas le moins du monde ses détracteurs. Richard Braine a récemment émis le souhait de voir le Coran être interdit de distribution au Royaume-Uni. Le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) a déploré « l'islamophobie virulente » de l'UKIP.

L'UKIP, en berne dans les sondages, fait face à la dure concurrence du Parti du Brexit, fondé en février 2019 par des personnes élues sur les listes de l'UKIP avant leur défection parmi lesquelles figure son leader historique Nigel Farage.

Lire aussi :
Définir l’islamophobie : le gouvernement britannique nomme un imam au poste d'expert indépendant