Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 


Sur le vif

Gaza : les médias visés par Israël, la justice internationale saisie par RSF

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 17 Mai 2021 à 10:45

           


Gaza : les médias visés par Israël, la justice internationale saisie par RSF
Après une série de frappes israéliennes visant délibérément des bâtiments abritant des médias dans la bande de Gaza, Reporters sans frontières (RSF) a annoncé, dimanche 16 mai, avoir saisi la procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda afin qu’elle inclut ces bombardements ciblés dans son enquête sur la situation dans les Territoires occupés palestiniens, ouverte en mars dernier.

L’immeuble abritant les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera a été réduit en poussière samedi 15 mai. Les images choquantes du bâtiment qui s’écroule des suites de frappes aériennes ont fait le tour de la planète et ont provoqué de nombreuses réactions d’indignation parmi les journalistes. La destruction de l'immeuble n'a heureusement pas fait de victimes, les professionnels de l'information ayant été appelés à en partir dans l'urgence, dans l'imminence de frappes les ciblant. Elles révèlent une sombre pratique de l’armée israélienne à l'œuvre depuis une semaine : ce sont les locaux de 23 médias locaux et internationaux, dont la tour Jawhara qui regroupait les bureaux de 14 médias à Gaza, qui ont été détruits jusque-là.

Si Israël justifie ces frappes en déclarant que le bâtiment abritait des équipements renseignement militaires du Hamas, l’argumentation ne tient pas la route pour Christophe Deloire. « Cibler volontairement des médias relève d’un crime de guerre », dénonce le secrétaire général de RSF. « En détruisant intentionnellement des médias, l’armée israélienne n’inflige pas seulement des dégâts matériels inacceptables à des rédactions, elle entrave plus généralement la couverture médiatique d’un conflit qui affecte directement la population civile. »

Israël occupe la 86e place au Classement mondial de la liberté de la presse 2021 établi par RSF, rappelle l'organisation internationale. L'AFP, par la voix de son PDG Fabrice Fries, a exprimé « toute sa solidarité avec les médias dont les bureaux ont été détruits à Gaza. Le droit à l'information doit être scrupuleusement respecté par toutes les parties à un conflit ». L’agence de presse a annoncé sa décision d’accueillir les équipes d’AP et d’Al Jazeera dans ses locaux à Gaza.

Tandis que dix Israéliens sont recensés parmi les morts des suites de tirs de groupes armés palestiniens depuis Gaza, près de 200 personnes, des civils pour la plupart, ont été tuées depuis le 10 mai dans l'enclave palestinienne, sous blocus d'Israël depuis 2007. Au moins 2 200 personnes ont également été blessées.

Lire aussi :
Malgré l'interdiction de manifester à Paris, le soutien à la Palestine visible
Mosquée Al-Aqsa, Cheikh Jarrah : les violences à Jérusalem révoltent parmi les musulmans de France

Et aussi :
La CPI ouvre une enquête sur des crimes de guerre commis dans les Territoires occupés palestiniens