Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

États-Unis : une mosquée victime d’un incendie criminel dans le Connecticut

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 14 Mai 2019



L'incendie qui a ravagé, dimanche 12 mai, en plein Ramadan, le rez-de-chaussée et le premier étage de la mosquée Diyanet de New Haven, dans le Connecticut, est d'origine criminelle.

Le chef des pompiers, John Alston, a en effet déclaré au lendemain que les enquêteurs ont trouvé sur place des preuves indiquant qu’il s’agissait d’un incendie volontaire sans, pour l'heure, révéler la nature de ces preuves pour les besoins de l’enquête.

Une enquête criminelle a été ouverte en collaboration avec des agents fédéraux et la police d’État. « Chaque fois qu’un tel feu se produit, cela affecte une communauté tout entière, pas seulement des familles, mais des gens de foi également », a-t-il constaté, assurant que cette affaire sera prise I[« très au sérieux »]i.

Une prime de 2 500 dollars (2 200 euros) est d'ailleurs proposée à toute personne ayant des informations fiables sur cet incendie et une récompense de 10 000 dollars (8 900 euros) sera octroyée à celle ou celui qui aura des informations menant à une arrestation dans cette affaire.*

Cet incendie a choqué au plus haut point la communauté musulmane de New Haven, qui s’impatientait de voir aboutir les travaux sur la façade. Malgré le chantier, une partie de l'édifice était aménagé pour accueillir les fidèles. Ces derniers devront prendre leur mal en patience, les responsables devant maintenant lancer de plus importants travaux.

En ces temps de jeûne, le président de la mosquée, Haydar Elevli, a affirmé que les églises voisines ont proposé d’accueillir les prières musulmanes jusqu’à ce que des solutions définitives puissent être trouvées.

*Mise à jour lundi 20 mai : La division de Boston du Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et explosifs (ATF, service fédéral) a aussi promis une récompense de 5 000 dollars (4 400 euros) pour toute information conduisant à l'arrestation du ou des auteurs de l'incendie.

Lire aussi :
USA : une mosquée de Californie visée par un incendie criminel