Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

États-Unis : une dispute à la sortie d'une mosquée mène à un meurtre pendant Ramadan

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 22 Mai 2019



États-Unis : une dispute à la sortie d'une mosquée mène à un meurtre pendant Ramadan
Les fidèles de la mosquée de Tampa, en Floride, sont marqués par un drame survenu dans la soirée du dimanche 19 mai après l’accomplissement d’une prière et le repas de rupture du jeûne. Une dispute entre deux hommes s’est, en effet, terminée par la mort par balles de l’un d’eux.

Selon les témoins, les deux hommes, qui se connaissaient, se sont disputés sur le parking de la mosquée, peu après l’iftar. Un employé chargé de la sécurité des lieux a raconté avoir entendu des coups de feu venant du parking, peu après minuit, alors qu’il rassemblait ses affaires à l’intérieur de la mosquée. En sortant, il a découvert un homme tenant une arme et un autre gisant sur le sol et qui a reçu au moins deux balles pendant que les fidèles se ruaient vers la sortie.

La victime a immédiatement été conduite à l’hôpital de Tampa qui n’a pu que constater son décès. Le tireur a été placé en détention. Les raisons de la dispute demeurent, à ce stade, inconnues.

S’exprimant au nom de la mosquée, Ahmed Bedier a indiqué que les deux hommes étaient des membres actifs de la communauté musulmane. « Ce n’était pas un parti pris ni un crime haineux, parce que les individus se connaissent et qu’ils sont tous les deux musulmans. Ils sont pratiquants et viennent prier ici ainsi que dans d’autres mosquées, et ils ont déjà offert leurs services ici à la mosquée », a-t-il avancé publiquement.

Ce responsable du lieu de culte a tenu à préciser qu’aucun des deux hommes engagés dans cette dispute n’avait agi au nom de la mosquée et que des tensions couvaient déjà entre eux. « La personne qui a tiré a déjà fait du bénévolat dans le passé, dans différents domaines, y compris la sécurité, mais quand l’incident s’est produit, il n’était pas en service », a-t-il souligné avant d’exprimer son regret sur le fait que le « lieu de culte » soit devenu « un champ de tir ». La famille du défunt a, quant à elle, appelé à ce que justice soit rendue.

Lire aussi :
États-Unis : une mosquée victime d’un incendie criminel dans le Connecticut