Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : quatre personnes arrêtées pour avoir planifié un attentat contre les musulmans

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 23 Janvier 2019



Etats-Unis : quatre personnes arrêtées pour avoir planifié un attentat contre les musulmans
Ils planifiaient un attentat à la bombe contre un hameau rural abritant des musulmans dans l’Etat de New York. Quatre jeunes, dont un lycéen âgé de 16 ans, ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire. Selon la police locale, 23 armes à feu et trois bombes artisanales cachées par les suspects ont été saisies.

Tout a commencé vendredi 18 janvier dans la cantine du lycée Odyssey Academy, situé dans la ville de Greece, dans l’Etat de New York. L’adolescent, dont le nom n’a pas été divulgué, a montré la photo d’un homme à des camarades en indiquant que la personne pouvait avoir l’air d’un tireur. Inquiétés par de tels propos, les camarades de l’adolescent ont signalé les responsables de l’établissement qui, à leur tour, ont contacté la police pour vérifier l’existence d’une menace de fusillade au lycée.

Une enquête a été aussitôt ouverte menant à l’arrestation du lycéen mais également de trois hommes samedi 19 janvier : Brian Colaneri (20 ans), Vincent Vetromile (19 ans), et Andrew Crysel (18 ans). Tous, originaires de Rochester, seront poursuivis pour complot en vue d’un attentat et possession illégale d’armes, a fait savoir Patrick Phelan, chef de la police locale, lors d’une déclaration officielle mardi 22 janvier.

Ce dernier a également révélé que les quatre individus préparaient l’attaque depuis un mois et échangeaient régulièrement sur Discord, une application de tchat pour les adeptes de jeux vidéo. Des conversations ont permis d’identifier qu’ils ciblaient Islamberg, dans le comté du Delaware. Dans ce hameau rural fondé dans les années 1980, vit une petite communauté musulmane ayant quitté quitté New York. La plupart des familles qui la composent ont choisi de fuir la pauvreté et la criminalité en quête d’un meilleur endroit où élever leurs enfants et pratiquer leur religion. Cette enclave musulmane

Si les camarades de l’adolescent suspect dans cette affaire n’avaient pas signalés ses propos, « des gens seraient morts », a précisé Patrick Phelan, qui n’a pas encore pu fournir des explications sur le choix des suspects à s’en prendre à Islamberg, situé à 150 km de chez eux et qui nécessite plusieurs heures de voiture pour s’y rendre.

« Toute personne accusée d’avoir préparé un acte de violence visant une minorité religieuse devrait faire face à des accusations de crime de haine et de violation des droits civiques à la hauteur de la gravité des actes reprochés », a fait savoir le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), appelant les plus hautes autorités à dénoncer l'islamophobie.

Lire aussi :
New York : des femmes forcées de retirer leur voile indemnisées par la ville