Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

En palestine, l'Apartheid tue.

Rédigé par Benjelloun Badia | Lundi 11 Octobre 2004

Ie gouvernement Israélien a clairement dit à la face du monde que le terrorisme auquel ils s’adonnent dans les territoires occupés est un moyen pour faire reculer à jamais toute “négociation” qui ferait mention d’un état Palestinien. Le conseiller du premier- ministre -général actuel de
l’état terroriste a cru spirituel de parler de formaldéhyde, sans être gêné qu ‘on puisse dire : « On gaze à GAZA ».



     Le gouvernement Israélien a  clairement dit à la face du monde que le terrorisme auquel ils s’adonnent dans les territoires occupés est un moyen pour faire reculer à jamais toute “négociation” qui ferait mention d’un état Palestinien. Le conseiller du premier- ministre -général  actuel de l’état terroriste a cru spirituel de parler de formaldéhyde, sans être gêné qu ‘on puisse dire : « On gaze à GAZA ».
 
Regardons les cartes et nous nous apercevons que l’empiétement des colonies construites continûment depuis 1967 avec un redoublement frénétique pendant ce qui a été appelé processus Oslo , l’érection de ce mur véritable morsure dans le pays rendent interpénétrées les zones “juives “ et les zones habitées par les Palestiniens.L’objectif sioniste d’un état épuré de tout ce qui n’est pas juif a rendu impossible le projet de deux états contigus .Or à l’intérieur de l’état d’Israel , si un intérieur est définissable pour une entité territoriale qui refuse de définir ses frontières, 20% des citoyens vivent sans aucun des droits civils et politiques reconnus
aux juifs , parfois dans des villages non reconnus par l’autorité israelienne . Dans les territoires , les colonies disséminées outre qu’ elles rompent toute continuité territoriale ont généré des routes à l’usage exclusif des colons quand celles des Palestiniens sont sans cesse défoncées par les caterpillar pour les besoins de barrages militaires mobiles.Ce système qui attribue des droits et des privilèges selon l’origine ethnique ou religieuse se nomme l’APARTHEID en Afrique du Sud  , il a été battu d’abord parce qu’il a été correctement nommé et identifié et parce qu’il a entraîné une solidarité internationale qui s’est exercée contre lui et qui est le BOYCOTT.

En Israel ce même système porte le nom de seule démocratie au Moyen-Orient.
Relisons l'histoire qui a précédé la seconde guerre mondialisée par l'occident civilisé , parce que nous est perpétuellement opposé ce que les défenseurs de l’état raciste soutiennenet comme devoir de mémoire.  Et nous nous apercevons que l'arme du boycott de l'état socialiste et nationaliste allemand  fortement débattue par le congrès sioniste n' a pas  été utilisée sous la demande expresse de l'aile 'travailliste' alors que le groupe de Jabotinsky , père du likoudisme et allié de Mussolini , réclamait son emploi.En effet la fraction dominante du sionisme à l'époque , de couleur 'socialiste' et déjà d'un racisme affirmé , a préféré négocié avec le
régime nazi le transfert des juifs allemands  et de leurs biens convertis en monnaie vers la Palestine sous mandat , en échange d'achat de produits manufacturés par l'agence juive mondiale.Rappelons aux idéologues comme Finckelcraut qui prone la pureté de la race juive en disqualifiant le métissage et même la mixité qu’ Eichmann a assisté comme invité etobservateur au 20ème congrès sioniste , tant les thèses anti-assimilationistes hitlériennes et sionistes convergeaient idéologiquement...Hitler et son équipe redoutaient plus que tout le boycott et s'il avait été recommandé par la communauté juive mondiale, il aurait mis à mal
l'expansion industrielle et militaire du Reich et qui sait compromis sa conquête de l'Europe et ses horreurs annoncées ?
Protestons contre les crimes de l’état terroriste.Mais manifestons plus sûrement   notre solidarité anticolonialiste en mettant en oeuvre au plus vite le bannissement économique de cet état criminel., la suspension de tous les accords d'association et de
coopération avec lui.