Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Des surveillants musulmans suspendus pour leur barbe réintégrés

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 28 Août 2019



Brian Sughrim et David Feliciano, deux agents pénitentiaires qui travaillent dans une prison de l'Etat de New York, ont été réintégrés à leurs fonctions mardi 27 août après en avoir été suspendus la veille par leur hiérarchie.

Ces deux officiers de confession musulmane ont été suspendus en raison de leur refus de se raser la barbe qu’ils souhaitent garder pour des raisons religieuses.

Représentés par l’avocat Joshua Moskovitz, ils ont porté plainte devant la justice fédérale pour discrimination contre le centre pénitentiaire, lundi 26 août. Sans attendre, dès le lendemain, ils ont été réintégrés et un porte-parole du centre pénitentiaire a assuré qu’ils seront payés intégralement.

Le combat ne s’arrêtera pas là pour autant pour les agents, a déclaré Joshua Moskovitz, qui a soutenu auprès de l'AP que la plainte était la « seule raison pour laquelle ils (les deux officiers, ndlr) retrouvent leur emploi ». Selon lui, l’intolérance religieuse est à l’origine de cette suspension, d’autres officiers ayant été autorisés à porter la barbe sans que cela ne leur ait posé un quelconque problème.

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a ratifié ce mois d’août une nouvelle loi interdisant la discrimination motivée par le port de tenues religieuses ou d’autres signes. Aussi, le porte-parole du centre pénitentiaire a affirmé que le règlement intérieur concernant la barbe sera révisé « immédiatement (...) à la lumière de la nouvelle loi ».

Lire aussi :
L’armée de l’air américaine autorise un pilote musulman à porter la barbe
Rangez cette barbe que je ne saurais voir : l'étrange décision de la Cour d’appel de Versailles
Baky du 235th Barber Street : « La barbe est devenu un atout de séduction »