Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des merguez à l’eau de Javel à la Braderie de Lille

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 11 Septembre 2014



Il pensait pouvoir écouler ses produits toxiques en toute discrétion… Un Marocain de 74 ans a été placé en garde à vue samedi 6 septembre après avoir vendu des merguez et des brochettes aspergées d’eau de Javel, à la Braderie de Lille.

A son arrivée à la braderie, les services sanitaires ont contrôlé son véhicule, et ont estimé qu’il n’était pas suffisamment réfrigéré. Ils ont alors versé de l’eau de Javel sur sa marchandise pour la rendre impropre à la consommation, conformément au règlement en vigueur, et placé la viande dans des sacs poubelle.

Mais le vendeur, venu spécialement de région parisienne et bien décidé à ne pas passer à côté de sa recette, récupère les sacs poubelle jetés dans des containers, et vend la marchandise intoxiquée. Rapidement, après avoir consommé des produits achetés à son stand, plusieurs « bradeux » se sont (bien sûr) sentis indisposés, et ont prévenu les services de secours.

Interpellé samedi dans la soirée, le vendeur a été remis en liberté le lendemain, après avoir payé 400 euros d’amende. Il sera convoqué prochainement par la justice. On ne sait pas, en revanche, comment il imaginait pouvoir vendre des merguez et des brochettes imbibées d’eau de Javel sans que cela prête à conséquence. Sans doute voulait-il appliquer le principe du « pas vu pas pris »… Raté !

Lire aussi :
Viande de cheval : le principal suspect écroué en France
Affaire de la viande « halal » nettoyée à l’acide : une mise en examen