Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Décès du scientifique et militant Albert Jacquard

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 12 Septembre 2013



Albert Jacquard
Albert Jacquard
Albert Jacquard est décédé à l’âge de 87 ans, mercredi 11 septembre, à Paris. Le généticien et militant de gauche a succombé à une leucémie. Né le 23 décembre 1925 à Lyon, sa vie prend une tournure dramatique lorsqu’à l’âge de 9 ans, il est défiguré dans un accident de voiture dans lequel il perd son jeune frère et ses grands-parents paternels.

Mais son intelligence l’amènera loin. Après des études à Polytechnique et à l'Institut des statistiques, il travaille au ministère de la santé puis embrasse une carrière scientifique après avoir étudié la génétique des populations aux Etats-Unis. En 1968, il devient responsable du service de génétique à l'Institut national d'études démographiques (INED) puis expert en génétique auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de 1973 à 1985. En parallèle, il enseigne dans les universités de Genève et de Paris VI. Nommé officier de la Légion d'honneur et commandeur de l’Ordre national du Mérite en 1980, il fait partie du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé de 1983 à 1988.

Au-delà de cette carrière prestigieuse, le polytechnicien s’est également illustré par son militantisme. Il s’affichait aux côtés de l’abbé Pierre pour la défense des mal-logés et était d'ailleurs le président d’honneur de l'association Droit au logement. Durant l’été 2007, il apporte son soutien aux étrangers en situation irrégulière en grève de la faim à Lille.

Albert Jacquard militait aussi pour la préservation de l’environnement et dénonçait le gaspillage et la pollution liés au capitalisme.

Favorable à l'abandon du nucléaire civil et militaire, il préface et parraine avec Stéphane Hessel l'ouvrage EXIGEZ ! Un désarmement nucléaire total, rédigé par l'Observatoire des armements, en 2012. La même année, lors de la campagne des élections législatives de 2012, il se prononçait en faveur de l'Alliance écologiste indépendante et apparaissait même dans leur clip de campagne après avoir soutenu Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle.

Sur tous les fronts, rien ne semblait pouvoir l’arrêter dans sa lutte contre les injustices. La communauté scientifique et de nombreux responsables politiques ont rendu hommage à Albert Jacquard, « dont l’intelligence hors du commun et l’engagement intraitable au service des plus faibles ont marqué notre pays » selon les mots du maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Sur Twitter, les mots de condoléances pleuvent, y compris de la part de Tariq Ramadan. « Il fut une référence. Depuis 25 ans, nous avions beaucoup travaillé ensemble. Amis sur la route. Albert Jacquard est parti. Respect et tristesse », a-t-il fait savoir.

Lire aussi :
Décès d’Henri Alleg, le militant contre la torture en Algérie
Stéphane Hessel, le fervent anticolonialiste, est mort à 95 ans
L’abbé Pierre est mort




Loading