Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

De la critique du sionisme

Rédigé par Mouedden Mohsin | Jeudi 27 Novembre 2003

Je suis pour la critique des textes et écrits de Tariq Ramadan, il ne serait pas sain, intellectuellement, d'accepter comme la vérité absolue ses prises de position, plus encore il ne faut craindre d'engager un dialogue contradictoire avec ce professeur suisse, cela participe à mon sens au dialogue sain afin de faire évoluer la société. Cependant la critique peut devenir une arme diabolique pour certains, afin de briser, jeter leur venin et diffamer une personne.



 Je suis pour la critique des textes et écrits de Tariq Ramadan, il ne serait pas sain, intellectuellement, d'accepter comme la vérité absolue ses prises de position, plus encore il ne faut craindre d'engager un dialogue contradictoire avec ce professeur suisse, cela participe à mon sens au dialogue sain afin de faire évoluer la société. Cependant la critique peut devenir une arme diabolique pour certains, afin de briser, jeter leur venin et diffamer une personne.

Les pseudo-intellectuels ont la main mise sur les médias
Je ne peux que condamner les amalgames, caricatures et diabolisations de toute critique faite à l'entité d'Israël, du sionisme ou des acteurs juifs ( encore que dans ce cas précis, mis à part Taguief, il ne s'agissait que de certains intellectuels ' franco-juifs ') à croire que critiquer les juifs, le sionisme ou Israël fait de vous un paria... un antisémite féroce, malgré les nombreux appels au dialogue, les condamnations fermes de l'antisémitisme et du racisme et la construction d'un monde juste, équitable, basé sur le droit International (T.Ramadan), ces intellectuels n’ont pas hésité l’ombre d’une seconde à faire des comparaisons et des amalgames extrêmement graves et dangereux (protocole des Sages de Sion, pamphlet raciste et antisémite qui reste la référence de l’extrême droite et de la haine du juif).

Les propos totalement aberrants, ridicules et grotesques de la part de ces intellectuels invités par toutes les chaînes de télévisions européennes, les médias (presse écrite et parlée) confirment ce que l'on craignait. A savoir la mainmise, par une 'clique' de pseudo-intellos, lobotomisant leur monde avec des théories abjectes, dangereuses et manichéennes d'un monde où les musulmans, les jeunes des banlieues, les musulmanes voilées, les associations musulmanes seraient forcément les mauvais... Les Amérindiens du 21ème siècle et les blancs, l'Amérique en tête ( même si Finkelkraut a une position très nuancée sur l'Amérique et a condamné la guerre en Irak ) les gentils cow-boys, évangélisant et investissant le monde... pour le bien de la civilisation ' blanche', 'humaniste' et 'démocratique', ou le remake du dernier western avec nos ' amis ' sionistes dans le rôle des ' gentlemen ' épris de justice, défendant la veuve et l’orphelin, allant à la chasse de ' l’Amérindien ', sauvage et ' scalpeur ' de la bonne conscience blanche ou le dernier rempart démocratique (sionisme - Israël ?) contre l’islamisme galopant, l’intégrisme religieux et le fanatisme rampant.

L’on n’ose plus critiquer Israël de peur des foudres dantesques
Ces prises de positions radicales et extrémistes ne peuvent que radicaliser les citoyens et pousser certains à des amalgames dangereux faisant de tout juif un sioniste, cible possible ( les juifs ) pour des esprits malades et tordus, ce racisme antisémite judéophobe, nous devons le condamner avec la plus grande fermeté. Nous constatons malheureusement que cette haine fait le jeu des sionistes qui s’en servent à merveille pour leur dessein machiavélique... Le sionisme a tout intérêt, et ces intellectuels aussi, à souffler sur les braises des haines et des divisions inter culturelles. Ils se nourrissent de cette matrice. Grâce à elle, ils ont le sentiment d'exister, de se sentir investis d'une mission unique, parler au nom d'Israël, parler au nom des juifs, parler au nom des démocrates, parler au nom des humanistes, parler au nom de la justice, que reste-t-il donc pour toute idée contradictoire ? Rien, à part le fascisme, le racisme, l'intégrisme sauvage... En fait, toutes les maladies de l'humanité... Ils y sont tellement bien arrivés, que plus personne n'ose les critiquer de peur de subir leurs foudres dantesques, digne de l'inquisition... Et si tout simplement, ils n'étaient pas de l'autre coté de la barrière ?
Par ces pratiques de diabolisation non-fondée, ces intellectuels se décrédibiliseraient et perdraient toute objectivité, respect et plus grave encore pour des rationalistes, la raison.

Un monde plus juste est pourtant possible
Heureusement en Europe et dans le monde, une levée voit le jour. Des citoyens rouges, blancs, croyants, religieux, athées honnissant les intégrismes, les nationalismes, le libéralisme sauvage, les idéologies rétrogrades, tentent malgré tout de construire un monde ( utopiste ? ) régi par des lois universelles qui prendraient réellement en compte les aspirations légitimes des pauvres, des affamés, des pays du sud… Un monde éthique, juste, digne et respectueux de la diversité, sans prosélytisme aucun, ce combat là, étonnement, laisse presque indifférent, ces intellectuels sionistes ( parlant beaucoup de la Tchétchénie, du Kosovo mais encore une fois avec un paternalisme frisant la vision colonialiste du ' gentil-fort ' venant au secours du pauvre 'musulman', qui doit accepter la vision 'islamico-athéisante-new-age' qu'ont ces 'intellos' sionistes... ).

Les sionistes français et européens ont compris qu'ils n'ont rien à gagner dans ces combats où les plus nantis risqueraient de perdre des plumes acquises grâce à la spoliation des richesses du Sud est ce depuis des siècles. D'autant plus que la gifle reçue en Afrique du sud par les 9/10 des pays de la planète considérant le sionisme comme une idéologie raciste n'a pas à ce jour encore été avalée par ces mêmes penseurs ( pour rappel, l'Amérique avait boycotté cette manifestation internationale, jugée trop anti-Israël, l'ami de toujours ).
Triste spectacle, messieurs les intellectuels sionistes.