Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Charlottesville : James Fields inculpé pour meurtre, Trump dénoncé pour son silence

Rédigé par | Lundi 14 Août 2017



James Alex Fields (le 2e en partant de la gauche) a participé à la manifestation des suprématistes blancs à Charlottesville, afin de foncer dans la foule des contre-manifestants antiracistes. © Twitter / Oren Segal
James Alex Fields (le 2e en partant de la gauche) a participé à la manifestation des suprématistes blancs à Charlottesville, afin de foncer dans la foule des contre-manifestants antiracistes. © Twitter / Oren Segal
Son visage a fait le tour des Etats-Unis. James Alex Fields Junior, un militant d’extrême droite âgé de 20 ans, est inculpé de meurtre, de blessures et de délit de fuite après l'attaque commise samedi 12 août à Charlottesville contre des manifestants antiracistes qui a conduit à la mort de Heath Heyer.

L'individu participait ce jour-là à un rassemblement de suprématistes blancs en tous genre : nostalgiques du Ku Klux Klan (KKK), néo-nazis et membres de la Alt Right, un mouvement de droite qui a soutenu Donald Trump à la présidentielle. Ils manifestaient contre le projet de désinstallation de la statue du général Robert Lee, une figure de la guerre de Sécession favorable à l'esclavage.

Une contre-manifestation avait alors été organisée par des militants antiracistes. Une voiture, conduite par James Fields a été lancée contre la foule, blessant une vingtaine de personnes et tuant Heath Heyer, 32 ans. Le FBI a ouvert une enquête sur les circonstances de l’attaque.

Qui est James Alex Fields Junior ?

Alex Fields Junior est originaire de l’Ohio et vivait seul depuis six mois. Sa mère, à qui il a rendu visite pour lui confier son chat avant d’aller au rassemblement, soutient qu’elle ne connaissait pas les opinions politiques de son fils. Buzzfeed a retrouvé un profil Facebook correspondant au terroriste présumé avant d'avoir été effacé. Outre ses selfies, on y trouve des photos d’Adolf Hitler enfant, de Bachar Al-Assad ou de Pepe the Frog, la mascotte du groupe nationaliste Alt Right.

Lors de la manifestation, James Fields a été photographié avec un bouclier noir de Vanguard America (VA), un groupe néo-nazi organisateur de l’événement. Il portait alors un polo blanc et un pantalon kaki, conformément à l’uniforme porté par les membres de VA. Dans un communiqué, Vanguard America a cependant démenti l’appartenance du jeune homme au mouvement, prétextant que plusieurs manifestants non-affiliés se sont vus remettre un bouclier noir.

Un ancien professeur d’histoire de James Fields affirme au Washington Post qu’au lycée, « il était évident qu'il était fasciné par l'idéologie nazie et qu'il idolâtrait énormément Hitler ». « Il avait des idées suprématistes. Il croyait vraiment dans ces trucs », ajoute-t-il. L’enseignant raconte par ailleurs que James Fields avait notamment rendu un « projet de recherche » sur les nazis et avait montré « un grand amour » pour l'armée allemande et les Waffen-SS. Il reconnaît avoir « échoué » dans sa tentative de raisonner le jeune homme.

Selon un rapport du gouvernement américain, 85 actes terroristes se sont déroulés sur le sol américain entre le 12 septembre 2001 et le 31 décembre 2016. Parmi ces attaques, 62 étaient le fait de l’extrême droite, pour un total de 109 morts. Donald Trump, qui a dénoncé une « énorme démonstration de haine, de sectarisme et de violence venant de diverses parties », est vivement critiqué pour sa complaisance à l'égard des mouvements d'extrême droite.

Lire aussi :
Attentat à la mosquée du Minnesota : quand la Maison blanche justifie le silence de Trump
Grande-Bretagne : le risque d'attentats contre des musulmans par des néo-nazis est élevé
Etats-Unis : ce qu'on sait de l'attentat à la bombe visant une mosquée du Minnesota
USA : les musulmans appellent à une journée de prière pour Charleston
USA : il avoue préparer un attentat islamophobe, un juge le libère




Loading