Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Charlie Hebdo : Diam's, Médine, Kery James... les rappeurs musulmans réagissent

Rédigé par La Rédaction | Mardi 13 Janvier 2015 à 06:00



Plusieurs rappeurs de confession musulmane ont tenu à exprimer leur indignation après les attaques terroristes qui ont frappé la France après le massacre perpétré mercredi 7 janvier à Charlie Hebdo.

Parmi les réactions les plus remarquées, celle de Mélanie Georgiades, alias Diam’s, qui s’est dit, vendredi 9 janvier, sur sa page Facebook, « Française, musulmane et affligée ». « Je m’indigne de toutes les barbaries perpétrées ici et là au nom de l’islam. Je crains qu’une porte ne soit ouverte de haine mutuelle, de violence… Des fous agissent, du sang coule et c’est bien plus de gens qu’on ne pense qui sont touchés », s’est indignée l’ex-rappeuse.

Tandis que Youssoupha s'est contenté de dire que « l'année commence très très très très très mal #CharlieHebdo » sur Twitter, c'est un Disiz très affecté qui a commenté les événements. « Je suis dévasté. Je suis triste. J’ai peur pour mes enfants. Je suis tétanisé par un cocktail de peur, de tristesse et de colère. Ça me touche et me remue le cœur sur trop de choses, je retiens des larmes depuis ce matin, des larmes de rage », a écrit le rappeur sur sa page Facebook.

« Le fort est celui qui maîtrise sa colère alors qu'il est capable de l'exercer »

Nekfeu, qui avait réclamé dans une de ses chansons « un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo », a tenu à présenter « ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes de la tuerie sauvage » survenue au siège de Charlie Hebdo. « Certaines personnes malveillantes ont cru pertinent d’associer mon nom à cette horreur, en rappelant une pseudo-polémique dont j’ai fait l’objet il y a plus d’un an », a tenu à souligner le membre du collectif 1995.

« Je condamne évidemment profondément ce type d’actes et ce, depuis 10 ans à travers ma démarche artistique. Je me bats précisément contre cette dérive extrême qui montre son visage aujourd’hui et que je dénonce dans mes morceaux depuis 2004 », a, pour sa part, déclaré Médine, quelques jours après la mise en ligne de son nouveau morceau « Don’t Laïk ». Il a cependant mis en garde ses coreligionnaires via Twitter : « Préparons-nous à être la 13e victime de ce commando ! »

« Les temps qui vont venir vont être difficiles pour nous et notre patience va être mise à rude épreuve. Il va nous falloir agir avec prudence, sincérité et sagesse. La sagesse exige de tenir compte des conséquences de nos actes et de l'intérêt général », a lancé dans le même sens Kery James, avant de conclure sur une phrase du Prophète Muhammad : « Le fort est celui qui maîtrise sa colère alors qu'il est capable de l'exercer. »





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par joseph le 13/01/2015 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En attaquant Charlie Hebdo, les islamistes provoquent une sympathie généralisée pour Charlie Hebdo dans l’opinion publique française. Charlie devient le symbole de la France et, de ce fait la décomposition culturelle s’accélère : la France c’est Charlie et Charlie c’est la France.
La France de Saint Louis, de Napoléon, de de Gaulle, d’Aragon et Hugo est devenue « Charlie », ce qui est une régression culturelle. A partir de là, dans le meilleur des cas, le jeune musulman est poussé à faire une quenelle à la France, geste de mépris et de défi très populaire dans la jeunesse des banlieues, dans le pire des cas, on fabrique les futurs jeunes djihadistes.