Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Burqa : la Belgique se dé-voile dans les lieux publics

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 30 Avril 2010 à 16:10

           


Après six ans de débats, la Belgique a emboîté le pas et devient le premier pays européen à interdire le voile intégral dans les lieux publics, y compris la rue. Malgré la crise politique qui secoue le pays, les députés belges ont adopté, jeudi 29 avril, par 136 voix contre 2, un texte prohibant « tout vêtement cachant totalement, ou de manière principale, le visage ».

Le niqab et la burqa, bien qu’ils ne soient pas mentionnés dans le texte, sont clairement visés. Les contrevenantes à cette loi risquent une amende de 15 € à 25 € et/ou une peine de prison de un à sept jours. Tous les partis politiques de gauche comme de droite avaient auparavant approuvé ces dispositions en commission au nom du respect de la sécurité publique, de l’égalité hommes-femmes et de la dignité humaine.

En France, un texte destiné à légiférer sur le voile intégral sera examiné en Conseil des ministres le 19 mai, avant d’être renvoyé devant l’Assemblée nationale en juillet. Il prévoit une amende de 150 €. Un stage de citoyenneté serait aussi prévu « à titre de peine alternative ou complémentaire ». Enfin, une amende de 15 000 € et un an d'emprisonnement seraient requis contre celui qui impose le port du niqab par « la violence, la menace, l'abus de pouvoir ou d'autorité ».


Lire aussi :
Au Québec, la législation sur le niqab recouvrirait bien plus que le visage
Canada : le Muslim Canadian Congress veut l’interdiction de la burqa
Le Danemark veut aussi limiter le port du niqab
La burqa bientôt interdite en Belgique ?

Et aussi :
Voile intégral : Sarkozy pour une loi d'interdiction générale
Voile intégral : l'UMP se moque des Sages
Le Premier ministre saisit le Conseil d’État au sujet du voile intégral
Burqa : Besson passe à la vitesse supérieure
Loi sur la burqa : une bombe à retardement ?
Rapport Gerin sur la burqa : gauche absente, droite divisée, musulmans floués




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Luc DAVIN le 30/04/2010 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis belge, chrétien, catholique pratiquant, et pour la première fois, j'ai honte d'être belge. Oui, sincèrement, j'ai honte ... Aussi humblement que honnêtement, je voudrais demander pardon à la communauté musulmane qui, à travers un texte de loi qui doit encore subir l'épreuve du Sénat, se voit à nouveau insultée et baffouée dans ce droit élémentaire que constitue la liberté religieuse.

J'ai honte, parce que pétri de la conviction que cette décision inique est avant tout guidée par des considérations bassement électorales. L'immence majorité de celles et de ceux qui s'opposent au port du voile intégrale jouit du droit de vote; en corrolaire, l'immence majorité de celles et de ceux qui sollicitent le simple respect de cette liberté religieuse (disposition constitutionnelle, rappelons-le) ne jouit pas de ce droit ... Le calcul était donc facile à faire ...

J'ai honte, parce que ce vote donne raison à celles et ceux qui prétendent qu'en Belgique, la communauté musulmane est le réceptacle de nos peurs à l'égard de celles et de ceux qui osent vivre en défendant d'autres valeurs, ou en défendant simplement le droit d'être différent;

J'ai honte, parce que la plupart des médias renforce ce regard de mépris et d'exclusion.

Je suis très triste de vivre dans un pays qui n'a plus rien d'une terre d'accueil.

J'ai honte ... Je suis très triste ... Je vous demande d'essayer de nous pardonner.

2.Posté par David le 01/05/2010 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis belge, converti à l'islam depuis près de 3 ans et demie et suis assez favorable à cette loi. Je suis contre le port du voile intégral car il s'agit d'une exagération des principes liés à la pudeur vestimentaire en islam (exception faite pour l'époque du Prophète (pbsl) en ce qui concerne certaines personnes).

Il s'agit d'une vision sectaire et extrémiste de l'islam. De plus, au niveau de la sécurité, cela pose un problème évident. Enfin, pour la reconnaissance des personnes dans l'espace public, c'est problématique, même au niveau des relations entre musulmans et musulmanes...

Néanmoins, je continue à croire que le meilleurs moyen de lutter contre les sectes et les visions obscurantistes de la religion musulmane est l'éducation et la prévention. Je ne suis donc pas pour un "matraquage" excessif de ces femmes. Mais la loi doit quand même être respectée...