Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Brésil : un club de foot exclu pour racisme

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 4 Septembre 2014



Mario Aranha.
Mario Aranha.
C’est vraisemblablement une première dans le monde footballistique. Un club de foot professionnel a été exclu d’une compétition nationale pour le racisme de ses supporteurs. Il s’agit du Grêmio Porto Alegre qui a été banni de la Coupe du Brésil par le Tribunal supérieur de la justice sportive (TSJD), mercredi 3 septembre. Le club écope également d’une amende de 50 000 réais (environ 16 000 euros).

Cette décision fait suite aux insultes racistes proférées par des supporteurs du Grêmio à Mario Aranha, le gardien de l’équipe du Santos, lors d’une rencontre disputée le 28 août. Insultes racistes et cris de singe ont été vociférés à son encontre forçant le joueur métis à se plaindre auprès de l’arbitre.

Les supporteurs identifiés comme ceux ayant proféré ces insultes ont été interdits de stades pendant deux ans. Dans les gradins, une jeune femme filmée par la télévision brésilienne en train de crier « Macaco ! » (singe en portugais) a été licenciée par son employeur. Entendue par la police, elle est sous le coup d'une enquête.

Généralement, le racisme dans les stades, qui sévit tout particulièrement dans les stades espagnols et italiens, est sanctionné par des amendes contre les clubs. Mais alors que la star brésilienne Neymar a lancé, il y a quelques mois, la campagne antiraciste « Nous sommes tous des singes », le racisme dans les stades fait jour dans un pays où une bonne partie de la population a des origines africaines.

La décision d’exclure le Grêmio se veut exemplaire. Le club dirigé par l'ex-sélectionneur national Felipe Scolari a décidé de faire appel.

Lire aussi :
Brésil « Coupe immonde » : où sont les Noirs ?
Des Israéliens au match interreligieux pour la paix, un joueur égyptien refuse
Le racisme d’un responsable du foot italien contre Pogba dénoncé
L’UEFA et la FIFA condamnent le racisme dans les stades
Racisme : insulté, un joueur du Milan AC quitte le terrain