Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : nouveaux massacres de musulmans dans l’Arakan

Rédigé par | Mardi 28 Janvier 2014



Birmanie : nouveaux massacres de musulmans dans l’Arakan
Une série d’attaques anti-musulmanes ont été perpétrées ces deux dernières semaines dans des villages reculées de l’Etat d’Arakan, dans l’ouest de la Birmanie, où est concentrée la minorité musulmane des Rohingyas. Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi été tuées ces derniers jours, selon des sources locales confirmées par l’ONU.

Au moins huit Rohingyas sont morts le 9 janvier à Du Chee Yar Tan, près de Maungdaw, ville frontalière avec le Bangladesh par des villageois bouddhistes, rapporte l’ONU dans un communiqué paru le 24 janvier. Une nouvelle attaque a été recensée le 13 janvier dans ce même village après la mort d’un policier qui aurait été tué par des Rohingyas. Le soir même, plus de 40 d’entre eux, dont des femmes et des enfants, ont été tués par des locaux avec l'aide des forces de l’ordre en signe de représailles.

Navi Pillay, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, a appelé le gouvernement birman à conduire une enquête « complète, rapide et impartiale » pour que les victimes puissent obtenir justice. Mais les autorités ont formellement démenti la mort de civils, évoquant uniquement la disparition d'un policier après des affrontements.

Human Rights Watch (HRW), qui réclame aussi une enquête sur les derniers massacres, a déclaré avoir reçu des informations de sources fiables selon lesquelles la police a émis un ordre oral d’arrêter tous les hommes et garçons rohingyas âgés de plus de dix ans dans la zone de Maungdaw. Des rumeurs d’un nouveau massacre de grande ampleur courent.

Dans le village de Ducharan, toujours près de Maungdaw, une centaine de maisons appartenant à l'ethnie Rohingyas ont pris feu, rapporte le Collectif Halte au massacre en Birmanie (HAMEB) qui dispose d'une équipe dans la région.

HRW s’est inquiétée récemment, dans son bilan mondial 2014, de la montée des violences visant les musulmans de Birmanie, qui se produisent sans réaction ferme de la communauté internationale.

Lire aussi :
Birmanie : les violences contre les musulmans aggravées en 2013
Birmanie : la toute-puissance des moines devant une minorité musulmane désemparée
« Nous, les innommables », un ouvrage salutaire sur les Rohingyas
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
Tariq Ramadan: la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur