Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Australie : un sénateur appelle à une « solution finale » contre l’immigration de musulmans

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 15 Août 2018



Australie : un sénateur appelle à une « solution finale » contre l’immigration de musulmans
Un sénateur australien a provoqué un tollé en appelant, mardi 14 août, à la fin de l’immigration de musulmans en Australie, employant l'expression de « solution finale » - lié à l’histoire nazie - pour évoquer l’organisation d’un référendum sur la question.

Partisan d’une « Australie blanche », Fraser Anning, sénateur du Queensland élu sous l'étiquette du Katter's Australian Party après avoir été membre du parti d’extrême droite Une Nation, en appelle à la mise en place d’une politique restrictive et discriminatoire en matière d’immigration.

« Nous, en tant que Nation, sommes légitimes pour insister que ceux qui soient autorisés à venir reflètent de façon prédominante la composition historique européenne et chrétienne de la société australienne », a-t-il déclaré, oubliant que les Aborigènes sont de loin les premiers à peupler l'Australie.

Au cours de sa violente diatribe antimusulmane allant dans le sens d'un « Muslim Ban », il s'est justifié de cibler les musulmans en les présentant comme les moins intégrés à la société australienne, les plus criminogènes et les plus dépendants des aides sociales. « Si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, il est certain que tous les terroristes, de nos jours, sont musulmans, alors pourquoi voudrions-nous en amener davantage ? », a-t-il ajouté, en indiquant par la suite que « la solution finale au problème de l'immigration est, bien sûr, un référendum ».

Ces propos, tenus dans la chambre haute du Parlement, ont été fermement condamnés mercredi 15 août par le Premier ministre australien Malcolm Turnbull ainsi que par les leaders des principaux partis politiques. « Nous condamnons le racisme sous toutes ses formes et les propos du sénateur Anning sont justement condamnés et rejetés par tous », a déclaré Malcolm Turnbull.

Fraser Anning a fait savoir qu'il ne s'excusait pas pour ses propos, affirmant qu'il ne connaissait pas le lien entre l'Allemagne nazie et l'expression de « solution finale ».

Lire aussi :
Un prêcheur de haine contre les musulmans expulsé d'Australie
Australie : un rapport inquiétant sur l'islamophobie dévoilé