Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Au Nigeria, une école coranique transformée en un centre de torture et de viols

Rédigé par Benjamin Andria | Dimanche 29 Septembre 2019



Au Nigeria, une école coranique transformée en un centre de torture et de viols
Scandale au Nigeria. Plus de 300 personnes, des jeunes garçons et hommes pour la plupart qui étudiaient dans une école dite coranique de Kaduna, dans le nord du pays, ont été victimes de tortures et de viols.

C'est lors d'un raid mené jeudi 26 septembre par la police que les jeunes, parmi lesquels figuraient de nombreux mineurs (9 ans pour les plus jeunes), ont été secourus. Des adultes - 50 ans pour les plus vieux - ont aussi été libérés.

Une centaine d'élèves ont été découverts enfermés dans une petite pièce et enchaînés afin, selon les dirigeants de l'école, de « les responsabiliser ».

« Les victimes ont été maltraitées. Certaines d’entre elles ont déclaré avoir été violées par leurs professeurs », a indiqué à l'AFP la police locale, qui a évoqué les « conditions inhumaines et dégradantes » dans lesquelles elles étaient plongées « sous couvert de leur apprendre le Coran et de les redresser ».

Des élèves ont déclaré que des jeunes sont décédés des suites des tortures.

Les jeunes étaient amenés dans ce centre, désormais baptisé « la maison de l'horreur », par leurs familles qui désiraient les remettre dans « le droit chemin ».

Les parents de plusieurs victimes, convoqués par la police, ont déclaré avoir été « choqués et horrifiés » en apprenant le scandale. « Ils n’étaient pas autorisés à entrer dans la maison pour voir ce qui se passait, les enfants étaient amenés à l’extérieur pour les rencontrer un bref instant », a précisé la police, qui est intervenue après des plaintes répétées de voisins.

Le centre était ouvert depuis une dizaine d'années. Sept personnes ont été arrêtées. La police a lancé un appel aux familles des victimes afin qu'elles puissent récupérer leurs enfants.

Lire aussi :
Bangladesh : un religieux musulman admet le viol d'une douzaine de garçons d'une madrassa
Inde : un centre torturait les femmes hindoues mariées à des musulmans et chrétiens