Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Après-Charlie, une meilleure opinion des musulmans en France (Pew)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 5 Juin 2015



Après-Charlie, une meilleure opinion des musulmans en France (Pew)
D'après le centre de recherches américain Pew Research, qui produit régulièrement des études sur le fait religieux, 76 % des Français - issus d'un échantillon de 1 001 personnes - disent avoir une opinion favorable de leurs compatriotes musulmans, contre 72 % en 2014. Quant au pourcentage de Français ayant une très bonne opinion des musulmans, il est lui passé de 14 % en 2014 à 25 % aujourd'hui.

Alors que les actes islamophobes ont augmenté après janvier sur le terrain de 500 % par rapport à l'année passée, « il n'y a pas eu de réaction violente contre les musulmans dans l'opinion publique française » aux lendemains des attentats de janvier 2015, estime l'institut de sondage. « En réalité, les attitudes envers les musulmans se sont légèrement améliorées », ajoute-t-il même. Si la tendance est plus affirmée chez les électeurs de gauche (83 %), ceux de droite ne sont pas en reste avec 63 % d’avis positifs.

Un sondage l’IFOP aux résultats similaires avait été produit après les attentats. Il révélait que 66 % confirment que « les musulmans vivent paisiblement en France et que seuls des islamistes radicaux représentent une menace », contre 29 % qui considèrent que « c'est l'islam en général qui pose problème ». C’est huit points de plus qu’en 2012 lorsque les sondés avait affirmaient que « oui, l'islam est un facteur d'enrichissement pour la France », et trois points de moins pour ceux qui pensaient que « l'islam est une menace ».

Explosion des agressions islamophobes

Selon Richard Wike, responsable de l'institut Pew Research, ces actes sont le fait d'une minorité. Il explique ces opinions favorables en hausse comme une conséquence des discours appelant à l’unité nationale et à ne pas faire d'amalgames entre terroristes et musulmans.

Ces deux enquêtes contredisent les observations d'organisations telles que la CNCDH qui déclarait, comme d'autres, que le nombre d’actes anti-musulmans début 2015 a surpassé tout 2014. Un fait que le sociologue, historien et démographe Emmanuel Todd a expliqué dans son ouvrage qui a fait polémique, Qui est Charlie ?. Il y décrit que le 11 janvier et « l'après-charlisme » ont appuyé une importante montée de l'islamophobie en France, un phénomène qui existait bien avant 2015 mais qui a été malheureusement renforcé.

Lire aussi :
Après-Charlie, les actes islamophobes explosent de 500 % en 2015
Hollande à l'IMA : les musulmans de France « doivent être protégés »
Islamophobie : 116 agressions signalées depuis l’attaque de Charlie Hebdo
Islamophobie : une baisse en 2014 ternie par une explosion début 2015




Loading