Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affaire Merah : sa sœur était aussi sous surveillance

Rédigé par La Rédaction | Mardi 4 Septembre 2012



Décidément, on en apprend tous les jours dans l’affaire Merah. On a appris, lundi 3 septembre, que Souad Merah, la sœur aînée de Mohamed Merah, était également sous surveillance de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

La femme de 34 ans était suivie par les renseignements français depuis 2008 avant même que son jeune frère ne le soit. Dans une note de la DCRI datée de mars 2010, elle est y décrite comme « adepte d'un islam radical ». Les agents notent ensuite qu’elle est « connue pour ses liens avec les mouvements salafistes » et mentionnent qu’elle « a réservé quatre billets d'avion Paris-Le Caire ». En Egypte, Souad Merah part étudier le Coran. Mohamed en fera de même, l’année suivante.

Souad Merah aidera à plusieurs reprises son frère. Alors qu’il est en prison, elle lui envoie 1 520 €. Une autre fois, le tueur au scooter rappelle un agent de la DCRI qui souhaite l’entendre avec un téléphone portable au nom de sa sœur.
Après ces révélations, les familles des victimes ont demandé l'audition de Souad Merah.

Abdelkader Merah, le frère de Mohamed, âgé de 29 ans, qui était également sous surveillance, est actuellement incarcéré dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 25 mars dernier pour « complicité d'assassinats » et « association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme ». Il devrait être entendu par les juges d'instruction d'ici à la fin de la semaine.

Dernièrement, des avocats des familles de victimes du tueur au scooter avaient affirmé que les documents de la DCRI conduisaient à se poser la question sur l'existence d'éventuels complices.

Lire aussi :
Affaire Merah : les documents de la DCRI jugés « insuffisants »
Libération publie aussi les conversations entre Mohamed Merah et la police
Affaire Merah : Mathieu Kassovitz décèle un complot
Mohamed Merah manipulé, trahi et lâché par les services secrets français
Mohamed Merah, un « indic » des renseignements français ?

Le frère de Mohamed Merah sous le feu des projecteurs