Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Yémen : Saleh quitte son pays avec l'immunité totale

Rédigé par La Rédaction | Lundi 23 Janvier 2012



Le Parlement yéménite a accordé au président Ali Abdallah Saleh, samedi 21 janvier, l'immunité totale contre toute poursuite légale ou judiciaire pour lui et sa famille, comme stipulé dans l’accord conclu par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) à Ryad en échange de quoi il quitte le pouvoir.

Lors d’une allocution d’adieu à son peuple, dimanche 22 janvier, le président, au pouvoir depuis 33 ans, s’est excusé des erreurs commises et a demandé à ses compatriotes de lui pardonner. Il a assuré dans le même temps qu'il reviendrait au pays en tant que président du Congrès populaire général (CPG), le parti présidentiel. Une déclaration qui irrite ses opposants, qui ont été des dizaines de milliers à manifester dimanche pour une non-application de l'immunité judiciaire afin de pouvoir traduire en justice M. Saleh.

L'ex-président a désormais quitté Sanaa pour se rendre au sultanat d'Oman avant son entrée aux États-Unis où il doit recevoir des soins médicaux. Il avait été blessé lors de l’attaque du palais présidentiel en juin dernier et déjà soigné trois mois en Arabie Saoudite.

M. Saleh devrait rester officiellement au pourvoir jusqu’au 21 février, date des prochaines élections présidentielles. C’est le vice-président Abd Rabbo Mansour qui assure désormais l’intérim.

Lire aussi :
Yémen : Saleh a signé, immunité garantie
Yémen : Saleh prêt à signer l'accord des monarchies du Golfe
Yémen : entre joie et confusion