Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Vierzon : le maire contre l'appel aux dons anti-mosquée

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 24 Janvier 2013



Le maire communiste de la commune de Vierzon (Centre), Nicolas Sansu, a pris clairement position contre la campagne haineuse de collecte de dons anti-mosquée, menée par la confrérie de Saint-Eloi de Paris.

C’est certain, il s’opposera au rachat de l’église Saint-Éloi par cette confrérie, a-t-il confié au régional Le Berry, mercredi 23 janvier. « Nous ferons jouer notre droit de préemption urbain », assure-t-il.

Début décembre 2012, le diocèse de Bourges avait décidé de choisir la confrérie des Charitables de St-Eloi comme acheteur de l’église Saint-Eloi à Vierzon.

Plus tard, on apprenait que l'acquéreur était en fait la confrérie de Saint-Eloi de Paris et l'on pouvait constater qu'elle était clairement hostile à l’islam comme le montre sa campagne d’appels aux dons, placée sous le thème « Non pour une mosquée dans l'église Saint-Eloi à Vierzon » et lancée à la mi-décembre.

« Le monde chrétien a besoin de vous », argue ainsi la confrérie qui estime que si l’église devenait une mosquée ce serait une profanation. Le caractère islamophobe de cet appel aux dons est clairement assumé par le Grand Maître de la confrérie de Saint-Eloi de Paris, Olivier Bidou.

Contacté par nos soins, le diocèse de Bourges, qui a choisi cette confrérie comme acheteur, a refusé de s’exprimer. « Pourquoi ont-t-il cédé l'église à ces gens-là ? Les yeux fermés, sans chercher à savoir qui ils sont ? Ça me laisse perplexe car ils ont certaines compétences », se demande Boumedienne Memmou, l'agent immobilier qui avait fait une offre d'achat pour transformer l’église en salle de prière musulmane.

De son côté, M. Bidou tente de calmer le jeu. « J'ai senti que notre message avait pu être mal reçu, comme si on voulait déclarer une guerre de religion. J'envisage de le modifier », dit-il.

Mais tel quel, son message est approuvé par un certain nombre de personnes. Ainsi, il nous indique « recevoir des dons régulièrement, de partout, en France », au grand dam de la communauté musulmane. En octobre 2012, la possibilité de voir l’église se transformer en mosquée avait suscité de nombreuses réactions d’hostilités.

Lire aussi :
Vierzon : les musulmans sur les rangs pour racheter une église
A Vierzon, l'église ne deviendra pas une mosquée
Vierzon : des dons anti-mosquée pour racheter l’église





Loading