Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






La Casa del Hikma

Vidéo – La Casa del Hikma : l'égalité hommes-femmes en islam, un mytho ?

Rédigé par | Samedi 1 Juin 2019

La place des femmes en islam est une question à la source de débats aussi réguliers qu'épineux. Quel est leur statut ? Hommes et femmes complémentaires seulement ou égaux véritablement ? Les hommes ont-ils joué seuls un rôle dans la transmission et la production du savoir religieux depuis le temps du Prophète ? C'est le thème du sixième épisode de la série « La Casa del Hikma ».



Vidéo – La Casa del Hikma : l'égalité hommes-femmes en islam, un mytho ?
L’islam prône l’égalité entre les hommes et les femmes. Malheureusement, les principes et enseignements coraniques en la matière ne sont pas systématiquement traduits dans les faits au regard des nombreuses inégalités constatées en particulier dans les sociétés à majorité musulmane. La faute, pour partie, à des traditions patriarcales qui se perpétuent jusqu'à nos jours au sein des communautés musulmanes ; des traditions à l’existence souvent antérieure à l’islam mais nourries et confortées par la suite par des interprétations sexistes de textes religieux.

Dans un autre registre, pour justifier des inégalités de droits ou fermer les yeux dessus, ils existent des discours religieux – pas uniquement musulmans – prônant la complémentarité entre hommes et femmes plutôt que l’égalité des sexes.

Les problèmes pré-cités, qu’il faut reconnaître pleinement pour élaborer des solutions, appuient des préjugés parmi des non-musulmans d’un islam ontologiquement misogyne prônant l’oppression des femmes.

Pour y faire face, le rôle des leaders religieux est primordial et ces derniers n’ont pas toujours été des hommes. Nayla Tabbara, auteure du livre « L’islam pensé par une femme », s’inscrit dans la lignée de ces femmes – et de ces hommes –qui font un travail de réappropriation des textes religieux et ce, bien au-delà des questions relatives aux femmes, afin de faire émerger des compréhensions des textes et sources scripturaires à l’aune de leur temps et de leur contexte, tout en étant le plus fidèle possible aux finalités du message coranique.

Pour la théologienne, l’islam « a donné des droits aux femmes du VIIe siècle, mais le problème c’est que, si on continue à interpréter le Coran comme si on était au VIIe siècle, c’est là où ça devient non équitable pour les femmes ».



Après avoir abordé les questions relatives à l'universalisme en islam, Nayla Tabbara revient dans un nouvel épisode que « La Casa del Hikma » consacre autour du statut des femmes en islam et de leur place dans la transmission et la production du savoir religieux.



Qu'en pensez-vous ? Réagissez sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #LaCasaDelHikma.

Téléchargez notre application en un clic pour recevoir chaque semaine les épisodes de « La Casa del Hikma ».


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur