Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Vers la construction d'un orphelinat pour les enfants rohingyas en Malaisie

Rédigé par Halte au massacre en Birmanie (HAMEB) | Jeudi 15 Août 2013



Face à la nouvelle explosion de violences et à la crise humanitaire qui sévissent depuis l’été 2012 en Birmanie, le Collectif Halte Au Massacre En Birmanie (HAMEB) a décidé de réagir face à la situation qui frappe la minorité rohingya, une ethnie musulmane de la Birmanie, depuis leur terre natale de Birmanie jusqu’aux camps de réfugiés des pays voisins comme le Bangladesh, la Thaïlande ou encore la Malaisie. Des pays qui connaissent une affluence quasi incessante de nouveaux réfugies fuyant les violences et la politique ségrégationniste perpétrés par l’un des régimes les plus répressifs au monde.

Dans le cadre de la conduite des projets de sa branche humanitaire, le Collectif HAMEB lance officiellement le projet de construction d’un orphelinat en faveur des enfants orphelins rohingyas réfugiés en Malaisie, en partenariat et avec le soutien de plusieurs organisations, parmi lesquelles la Grande Mosquée de Lyon, le Réseau Musulman Solidaire (Community Organizing) et le Collectif des Musulmans de France.

Les autorités birmanes refusant tout accès à leur territoire aux organisations humanitaires en faveur des Rohingyas, nous avons décidé d’agir dans un premier temps dans les pays voisins, afin d’améliorer les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les réfugiés rohingyas à travers la mise en place d’une infrastructure solide et pérenne, viable sur le long terme.

Le choix de la Malaisie est la conclusion d’une longue réflexion sur le contexte géopolitique de la région, et plus particulièrement des pays limitrophes de la Birmanie. Le Bangladesh était l’un des pays envisagés pour accueillir ce projet, mais n’a pas donné son accord pour nous permettre de l’y établir, bien que le besoin sur place de telles infrastructures soit réel.

Craignant un afflux important des réfugiés depuis la Birmanie, les autorités de ce pays affichent clairement une réticence à faciliter l'accueil des ONG désireuses de venir en aide aux réfugiés rohingyas.

La construction de l'orphelinat

Il s’agit d’un orphelinat construit à partir d’un concept de maisons-conteneurs modulables. Le choix de cette infrastructure s’est imposé après considération des trois critères suivants :

> Le coût, en moyenne 1 000 € par conteneur. Chaque conteneur offrant une capacité d’habitation qui avoisine les 20 à 40 m², soit une classe d’école ou un dortoir pour enfants.
> L’adaptabilité, à tout moment, les conteneurs extensibles et modulables permettant aisément une construction évolutive, permettant d’éventuellement intégrer de nouveaux modules pour agrandir l'espace d’accueil.
> La rapidité de mise en œuvre des conteneurs, qui permet une installation aisée en moins de 3 mois.

Notre projet consiste en la création d’une structure d’accueil pour les enfants orphelins et les enfants abandonnés de la communauté Rohingya refugiés ou demandeurs d’asile en Malaisie. Le centre sera doté de plusieurs dortoirs réservés aux enfants ainsi que de chambres pour les gestionnaires-bénévoles (2 ou 3), d’une unité médicale, d’un espace de jeu, d’un local de stockage de denrées alimentaires, d’un local administratif, de sanitaires, d’une cuisine...

L’orphelinat sera localisé dans la région de Kampung Cheras Baru, plus précisément dans la banlieue est de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Cette partie de la capitale abrite un nombre important de réfugiés rohingyas.

Le nombre d’orphelins rohingyas recensés sur le territoire malaisien est estimé à plus 500*, dont l’âge moyen varie entre 5 et 13 ans. Dans un premier temps, l’orphelinat aura une capacité d’accueil limitée à 50 enfants.

La phase de recherche de terrain est déjà entamée par notre association-partenaire l’Union of the World Rohingya Organizations (UWRO) se trouvant sur place. Le coût total de la construction de l’orphelinat est estimé à 60 000 €.

Les recettes des différentes activités menées par le centre seront utilisées pour le fonctionnement de l’orphelinat lui-même, mais également pour des aides alimentaires, éducatives et sanitaires auprès d’un plus grand nombre d’enfants Rohingyas démunis.

L’ouverture de l’orphelinat est prévue pour le premier trimestre 2014. La structure sera dotée d’une équipe formée d’habitants locaux qui faciliteront la gestion opérationnelle et le bon fonctionnement de l'établissement, équipe composée d’un responsable de l’orphelinat, d’assistantes maternelles, d’un gardien, d’une cuisinière, ainsi que d’une d’infirmière.

* Donnée fournie par partenaire malaisien UWRO

Site officiel du Collectif HAMEB