Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Vague d'attentats à Bagdad

| Jeudi 19 Avril 2007



Mercredi, au moins 170 personnes ont péri dans une vague d'attentats à la voiture piégée à Bagdad, dont 122 sur un marché populaire, portant un coup dur au plan de sécurisation massif destiné à juguler la violence dans la capitale irakienne.

Ces violences ont ensanglanté Bagdad quelques heures avant une rencontre du président américain George W. Bush avec ses adversaires démocrates, auxquels il compte redire son refus de tout calendrier de retrait d'Irak.

L'attentat le plus sanglant à Bagdad a été commis à l'aide d'une voiture bourrée d'explosifs garée sur le marché d'Al-Sadriyah, un secteur à majorité chiite sur la rive orientale du Tigre.

Au moins 122 personnes ont été tuées et 155 blessées dans l'attaque, l'une des plus meurtrières depuis le début de l'année, selon un dernier bilan du ministère de la Défense. L'explosion, entendue à plusieurs kilomètres, a provoqué un cratère de deux mètres.

Des gens en colère ont ensuite commencé à crier "A bas Maliki!" (le Premier ministre Nouri al-Maliki), "Où est le plan de sécurité", "Nous ne sommes pas protégés par ce plan!"

Un autre attentat sanglant a été perpétré à Sadr City, le grand quartier chiite de Bagdad, où l'explosion d'une voiture piégée visant un point de contrôle de l'armée a fait 28 morts et 44 blessés.

Une autre voiture piégée a explosé dans le quartier de Karrada, au centre, faisant 11 morts. Dans le même secteur, trois personnes ont été tuées par l'explosion d'un engin artisanal placé dans une voiture.





Loading