Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Union pour la Méditerrannée: présidents syrien et israélien à la même table le 13 juillet

| Mardi 17 Juin 2008



Le président syrien Bachar al-Assad assistera, "à la même table" que les Israéliens, au sommet du 13 juillet à Paris sur l'Union pour la Méditerranée (UPM), a assuré mardi le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner en évoquant l'hypothèse d'une rencontre directe.

"Le président syrien sera là à côté, à la même table, que le président israélien", a dit M. Kouchner devant les députés français.

Selon une source diplomatique française, M. Kouchner faisait en fait référence au Premier ministre israélien Ehud Olmert, et non au président, Shimon Peres.

La Syrie n'a pas officiellement confirmé jusqu'à présent la venue de M. Assad à Paris.

Cette annonce de M. Kouchner intervient alors qu'Israël et la Syrie ont achevé lundi une deuxième série de discussions indirectes sous les auspices de la Turquie, qualifiées de "positives" par des responsables israéliens et turcs.

"Tous les pays ont été invités, tous les chefs d'Etats", a dit M. Kouchner à propos du sommet de lancement de l'UPM qui concerne 43 pays européens et riverains de la Méditerranée.

"Le colonel Kadhafi n'a pas exprimé son besoin de venir et il a même pour l'heure refusé", a poursuivi le ministre français lors d'une séance de questions à l'Assemblée.

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi avait vivement exprimé la semaine dernière, lors d'un mini-sommet arabe à Tripoli, son refus d'une Union pour la Méditerranée, estimant qu'elle porterait atteinte à l'unité arabe et africaine.

"Les autres seront là", a assuré M. Kouchner, en poursuivant: "le président syrien sera là ce jour. Nous souhaitons bien sûr que les gens se parlent".

"Ils sont pour le moment parfois hostiles les uns avec les autres, mais la période est bonne parce qu'on vient d'élire -et ce fut possible grâce aux Syriens en particulier- un président libanais, on vient d'annoncer les pourparlers entre les Israéliens et les Syriens", a déclaré M. Kouchner.

"Nous nous réjouissons que les Syriens parlent aux Israéliens. Ce jour là (le 13 juillet) il sera possible de le faire s'ils le souhaitent", a-t-il poursuivi.

M. Kouchner a précisé qu'il recevrait son homologue syrien Walid Mouallem le 4 juillet "pour préparer cela".

Les dirigeants conviés au sommet de l'UPM ont été aussi invités à assister aux cérémonies de la Fête nationale du 14-Juillet se déroulant le lendemain à Paris. La présence éventuelle de M. Assad à ces festivités a suscité des critiques de l'opposition de gauche en France et de la majorité anti-syrienne au Liban.





Loading