Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une mosquée de Metz fait condamner un de ses fidèles

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 1 Juin 2018



Une mosquée de Metz fait condamner un de ses fidèles
Le tribunal correctionnel de Metz (Moselle) a rendu son verdict en cette fin de mois de mai : 18 mois d’emprisonnement, dont 12 mois ferme avec maintien en détention, c'est la peine qu'un quadragénaire, fidèle de la mosquée du quartier de Borny, à Metz, devra purger. Tout est parti d'une histoire de pneus crevés sur le parking du lieu de culte qui a dégénéré.

Quand il retrouve les pneus de son véhicule crevés deux fois de suite sur le parking de la mosquée, le quadragénaire avait réclamé le visionnage de l’enregistrement des caméras de surveillance. Ne trouvant pas de quoi satisfaire sa quête, il a jugé que les caméras n’étaient d’aucune utilité et en avait détruit une. Ses venues à la mosquée ont alors été accompagnées, entre le 17 et le 24 mai, de bagarres à coup de barre de fer et de menaces envers le président de l’association Amitié qui gère la mosquée et l’imam adjoint, rapporte le Républicain Lorrain. En retour, tous deux ont porté plainte.

Entendu au tribunal lundi 28 mai, le prévenu a dû répondre de plusieurs chefs d’inculpation, dont menaces de mort, destruction d’un édifice religieux et violences avec arme. « J’ai pété les plombs, j’ai dépassé les bornes et me suis déjà excusé, car je n’aurais pas dû venir avec les couteaux la seconde fois. Mais j’avais moi-même été agressé. Vous pouvez m’enfoncer, me faire passer pour un terroriste, mais les faits sont là : je me suis moi-même défendu », a-t-il affirmé lors de son procès. Outre la peine d’emprisonnement, il ne devra plus se présenter à la mosquée de Metz-Borny et devra verser un euro symbolique à ses victimes.

Lire aussi :
Islamophobie : une hausse des actes antimusulmans relevée au 1er trimestre 2018