Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une ministre israélienne à la grande mosquée d'Abu Dhabi, une visite inédite

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 30 Octobre 2018



La ministre israélienne Miri Regev devant la grande mosquée Cheikh Zayed, à Abu Dhabi, le 29 octobre 2018. © Reuters
La ministre israélienne Miri Regev devant la grande mosquée Cheikh Zayed, à Abu Dhabi, le 29 octobre 2018. © Reuters
Une première dans le Golfe. La ministre israélienne des Sports et de la Culture, Miri Regev, a visité, lundi 29 octobre, la mosquée Cheikh Zayed à Abu Dhabi, aujourd'hui reconnue comme l'une des plus grandes mosquées du monde après La Mecque et Médine. « Je suis heureuse d’avoir eu le privilège d’être le premier haut responsable israélien à signer la livre d’or de la mosquée », s’est enthousiasmée la ministre, qui a effectivement laissé quelques mots dans le livre d’or en hébreu.

Cette visite inédite et historique s’inscrit dans un processus de normalisation des rapports diplomatiques entre Israël et les Emirats arabes unis.

Les Emirats ont en effet permis, pour la première fois, à des athlètes israéliens - des judokas - de concourir sous le drapeau et les signes de leurs pays dans le cadre du Grand Chelem d'Abu Dhabi. L'hymne national israélien a même pu être joué deux fois, deux médailles d'or ayant été remportés lors de cette compétition.

Pour Israël, qui considère les Émirats comme des alliés précieux contre l’Iran, il s’agit d’une réussite diplomatique et sportive dans cette région où ses alliés potentiels hésitent à reconnaître officiellement leur souveraineté.

Lire aussi :
Malgré ses dérapages antisémites, Viktor Orban reçu en « vrai ami » en Israël