Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une carrière de plagieur invétéré pour l’ex-grand rabbin de France

Rédigé par La Rédaction | Lundi 6 Mai 2013



De révélations en révélations. Alors qu’il a démissionné début avril après avoir reconnu avoir plagié plusieurs textes et usurpé son titre d’agrégé de philosophie, l'ex-grand rabbin de France Gilles Bernheim est soupçonné de s’être approprié une nouvelle œuvre.

Dans un numéro spécial de la revue Etudes du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), en mars 2006, il aurait ainsi repris le témoignage du poète et académicien Pierre Emmanuel. D’après Marianne, Gilles Bernheim a copié des paragraphes entiers du récit de l’ancien résistant. Il s’en est servi pour raconter l'histoire de son père, caché par des résistants à Dieulefit, petit village de la Drôme, où se trouvait également Pierre Emmanuel.

« Le choix de ce texte très beau et très puissant témoigne une fois de plus d’un jugement très sûr de la part de Gilles Bernheim. Il l’a d’ailleurs respecté avec une grande attention, se contentant de supprimer toutes les allusions aux communistes et d’y loger son père à la place de Pierre Emmanuel quand celui-ci parle à la première personne », commente ironiquement Marianne, vendredi 3 mai.

Le comparatif entre les deux textes que présente l’hebdomadaire sur son site démontre en effet que l'ex-grand rabbin de France a copieusement plagié l’académicien.

« Je suis accablé, je ne sais que vous dire. On n’est plus dans un domaine d’explication rationnelle », a réagi le président du CRIF, Richard Prasquier, après cette révélation. « Je ne pense pas qu’on lui rende service en glissant sur ces choses. Maintenant, je pense que l’homme, qui est capable de discours remarquables, doit être aidé. Il faut l’aider à se reconstruire », a-t-il également jugé.

Gilles Bernheim aura du mal à justifier cette nouvelle imposture.

Lire aussi :
Le grand rabbin de France démissionne
Le grand rabbin de France avoue ses mensonges
Le grand rabbin de France, roi du mensonge ?