Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un « zoo humain » débarque en France et ravive le débat sur le racisme

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 22 Octobre 2014



Un « zoo humain » débarque en France et ravive le débat sur le racisme
Des militants antiracistes se mobilisent pour obtenir l’annulation d’Exhibit B, une installation de l’artiste sud-africain Brett Bailey inspirée des zoos humains du XIXe siècle, qui sera prochainement présentée à Paris et à Saint-Denis. A mi-chemin entre la performance et l’exposition, Exhibit B présente des figurants noirs dans une série de tableaux vivants dérangeants, évoquant notamment l’esclavagisme.

Dans le texte de la pétition « Déprogrammer le zoo humain ! », ses détracteurs expliquent qu’Exhibit B est un « événement raciste », et qu’il présente les figurants noirs dans des positions « dégradantes ». « La liberté d’expression n’est pas une justification suffisante pour que nos centres culturels soutiennent de telles horreurs », font-ils valoir.

Brett Bailey a pourtant conçu son installation pour « dénoncer le racisme et les politiques xénophobes en Europe », a-t-il assuré dans une tribune parue au Guardian. Exhibit B doit permettre d’« explorer les machinations des systèmes de racisme et la façon dont elles déshumanisent tous ceux qu'elles touchent », plaide-t-il. Il veut déranger, mais en aucun cas pour « offenser ».

L’artiste, dont l’œuvre étudie les différents aspects et la complexité de l’Afrique coloniale et postcoloniale, a tenu à expliquer sa démarche après l’annulation de la présentation de son installation à Londres. Une pétition demandant le retrait de l’exposition avait recueilli près de 23 000 signatures et une manifestation empêchant son ouverture était venue à bout de la volonté des organisateurs.

Présentée à Edimbourg (Ecosse) en août dernier, Exhibit B avait choqué, mais elle avait été maintenue. Elle a par ailleurs déjà été montrée en France sans susciter de polémique en 2013, à Avignon, et au 104 à Paris, où elle est à nouveau programmée du 7 au 14 décembre. Qu’Exhibit B soit maintenue ou non, Brett Bailey aura en tout cas réussi à soulever le débat autour des thèmes qu’il dénonce.

Lire aussi :
#DamnILookGood, une campagne pour interroger le regard sur le niqab (vidéo)
« Zizi sexuel », l'expo qui met en furie des parents
Une œuvre de Banksy jugée raciste détruite





Loading