Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un plan de libération des otages des Farc bientôt présenté à Sarkozy

| Vendredi 14 Mars 2008



M. Luis Eladio Perez, ex-prisonnier des Farc, devait partir vendredi pour Paris pour présenter au président français Nicolas Sarkozy un plan de libération des otages encore entre les mains de la guérilla dont la franco-colombienne Ingrid Betancourt.

«Je ne peux pas révéler le contenu de ma proposition avant de l'avoir soumise au président Sarkozy dont la participation est fondamentale pour obtenir la libération d'Ingrid et des autres otages», a déclaré M. Perez à l'AFP.

«Mais je suis très optimiste, a ajouté l'ancien confident d'Ingrid pendant sa détention, car le président de mon pays Alvaro Uribe connait déjà cette proposition et la considère comme viable».

«Ma proposition, qui est très simple, est très précise et vise à surmonter les obstacles qui, jusqu'à présent, ont empêché le gouvernement et les Farc d'entreprendre un échange», a poursuivi l'ancien congressiste.

«Le président Sarkozy a lancé une campagne internationale très réussie pour la vie des Colombiens. (....) Et en plus son rôle sera vital dans la partie logistique de ces libérations», a-t-il estimé, précisant que les rôles joués par le président du Venezuela Hugo Chavez et la sénatrice colombienne Piedad Cordoba seront également très importants.

Capturée le 23 février 2002, Ingrid Betancourt fait partie d'un groupe de 39 otages dont les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc-marxistes) proposent la libération en échange de celle de 500 guérilleros emprisonnés.

Six otages dont Luis Eladio Perez, ont été libérés unilatéralement depuis le début de l'année.

Une vidéo et une lettre d'Ingrid Betancourt, dans laquelle elle apparaît à bout de forces et malade, sont parvenues en décembre aux autorités colombiennes.

«Je ne peux pas révéler le contenu de ma proposition avant de l'avoir soumise au président Sarkozy dont la participation est fondamentale pour obtenir la libération d'Ingrid et des autres otages», a déclaré M. Perez à l'AFP.

«Mais je suis très optimiste, a ajouté l'ancien confident d'Ingrid pendant sa détention, car le président de mon pays Alvaro Uribe connait déjà cette proposition et la considère comme viable».

«Ma proposition, qui est très simple, est très précise et vise à surmonter les obstacles qui, jusqu'à présent, ont empêché le gouvernement et les Farc d'entreprendre un échange», a poursuivi l'ancien congressiste.

«Le président Sarkozy a lancé une campagne internationale très réussie pour la vie des Colombiens. (....) Et en plus son rôle sera vital dans la partie logistique de ces libérations», a-t-il estimé, précisant que les rôles joués par le président du Venezuela Hugo Chavez et la sénatrice colombienne Piedad Cordoba seront également très importants.

Capturée le 23 février 2002, Ingrid Betancourt fait partie d'un groupe de 39 otages dont les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc-marxistes) proposent la libération en échange de celle de 500 guérilleros emprisonnés.

Six otages dont Luis Eladio Perez, ont été libérés unilatéralement depuis le début de l'année.

Une vidéo et une lettre d'Ingrid Betancourt, dans laquelle elle apparaît à bout de forces et malade, sont parvenues en décembre aux autorités colombiennes.





Loading