Connectez-vous S'inscrire






Livres

Un féminisme musulman, et pourquoi pas ?, de Malika Hamidi

Reçu à Saphirnews

Rédigé par Huê Trinh Nguyen | Vendredi 9 Mars 2018



L’avis de Saphirnews

Cet ouvrage dresse un panorama du féminisme islamique dans les sociétés occidentales depuis les années 1990. Après avoir rappelé ce que pourrait être « une théologie de la libération au féminin » puisant dans les sources islamiques tout en étant interprétées de façon contextuelle, l’auteure présente cinq figures contemporaines s’inscrivant dans ce mouvement : Amina Wadud, Leila Ahmed, Riffat Hassan, Azizah al-Hibri et Ziba Mir-Hosseini.

Accéder à la pensée et aux travaux de ces « activistes textuelles » qui prônent l’égalité entre les genres est la partie la plus intéressante de l’ouvrage. Celui-ci laisse cependant un goût d’inachevé : il n’est pas décrit en profondeur les derniers mouvements du « féminisme décolonisé, anticolonial et antiraciste », dont se réclament maintenant les jeunes générations.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur

Dans le monde musulman comme en Occident, les ­féministes dites « laïques » et « musulmanes ­s’allient pour trouver des réponses aux problèmes liés au change­ment du statut des femmes : elles réclament une ­égalité entre les genres et s’engagent dans la vie politique, religieuse et culturelle pour faire évoluer les ­mentalités à partir d’un paradigme islamique.

Malika Hamidi raconte ici les fondements théoriques et historiques de ce ­mouvement et sa mise en œuvre actuelle, en s’appuyant tant sur des textes fondateurs que sur des exemples tirés de l’actualité.
Son message est clair : la femme musulmane peut et doit s’engager dans le combat féministe.

L'auteure

Malika Hamidi est docteure en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Elle est par ailleurs membre associée au LASPAD (Université Gaston Berger, Saint Louis du Sénégal) et directrice générale du think tank European Muslim Network à Bruxelles. Spécialiste du féminisme musulman en Europe, elle a notamment coécrit Des féminismes islamiques (La Fabrique, 2012) .

Un féminisme musulman, et pourquoi pas ?, de Malika Hamidi

Lire un extrait

[p. 148] Cet empowerment qui puise sa lutte au cœur du féminisme, de l’herméneutique et des droits humains permet aux féministes musulmanes une plus grande visibilité dans la société civile et permet également de saisir les changements en cours dans la construction d’un féminisme musulman. Les similitudes restent plus importantes que les divergences entre les féministes musulmanes et les féministes du courant majoritaire, puisque, en général, et même si le mouvement féministe occidental est lui aussi travers par différents courants de pensée, l’essentiel des revendications porte sur l’égalité entre les genres, sur les plans social, politique et juridique.

[p. 149] Pour l’efficacité de leurs revendications, nous considérons que les musulmanes intellectuelles et engagées doivent plaider pour un débat et une nouvelle définition de l’universalité des droits humains.

L’universalisme est actuellement contesté et critiqué par certain(e)s musulman(e)s du fait de son « orientation » implicite envers les « valeurs occidentales ». Or la participation grandissante d’organisations de défense des droits des femmes musulmanes lors de la conférence mondiale de l’ONU prouve qu’au-delà des sources scripturaires et du féminisme les féministes musulmanes soutiennent le principe selon lequel la philosophie des droits de l’homme est un allié dans cette lutte pour l’égalité. Il y a nécessité aujourd’hui de conjuguer le féminisme à l’intérieur du paradigme islamique avec la philosophie des droits de l’homme.

Malika Hamidi, Un féminisme musulman, et pourquoi pas ?, Éd. de l’Aube, 2017, 160 p., 20 €.