Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un faux héros de l’attentat de Manchester admet avoir volé des victimes au sol

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 3 Janvier 2018



Un faux héros de l’attentat de Manchester admet avoir volé des victimes au sol
La vérité finit toujours par éclater, tôt ou tard, et c’est ce qui est arrivé à Chris Parker. Ce SDF britannique, épinglé au rang de héros après l’attentat de Manchester en mai 2017, a admis, mercredi 3 janvier devant la justice, avoir volé des victimes au sol.

Alors que la Grande-Bretagne était sous le coup de l’émotion, Chris Parker avait déclaré avoir secouru des personnes blessées par l’attentat survenu en plein concert. Il avait même affirmé qu’une femme avait rendu son dernier souffle dans ses bras.

« J'ai vu une petite fille.... elle n'avait plus de jambes. Je l'ai enveloppée dans un T-shirt et je lui ai demandé "où est ta maman et ton papa ?" Elle a répondu : "Mon papa est au travail et ma maman est là-haut" », racontait-il aussi à l'AP.

Très vite, une campagne de crowdfunding sur GoFundMe avait été lancée afin d’aider Chris Parker à sortir de la rue. Plus de 52 000 livres sterling (près de 60 000 euros) avaient alors été récoltés grâce à quelque 4 000 personnes touchées par son histoire.

Les caméras de surveillance, dont le contenu a été récemment dévoilé, disent autre chose. On y voit le SDF profiter du mauvais état de victimes pour faire leurs poches, sans se soucier de leur sort. Au moins deux femmes ont été victimes de ses agissements. Pour la justice, il a apporté une aide « très limitée » aux victimes mais en a surtout profité pour tirer avantage d'elles et commettre des vols.

Chris Parker, qui a plaidé coupable des chefs d'inculpation de vol et de fraude devant un tribunal de Manchester, a reconnu avoir volé le téléphone d’une victime ainsi que le sac et le portefeuille d'une mère de famille blessée, dont la fille de 14 ans était en train de mourir non loin d'elle. Il a d'ailleurs utilisé la carte bancaire peu après dans un fast-food de la ville.

Le verdict sera rendu le 30 janvier. Il a tout de même été placé en détention. Des donateurs, horrifiés par l’acte de Chris Parker, ont réclamé le remboursement de leurs dons. S'estimant flouée, l'une des personnes à l'origine de la campagne financière en faveur de Chris Parker a estimé auprès de The Independent que l'argent devrait être intégralement rendu aux donateurs. Par chance, les sommes récoltées n'ont jamais été versés au sans-abri.

Lire aussi :
Manchester : malgré l'islamophobie, l'élan de solidarité des musulmans se poursuit
Attentat de Manchester : les réactions des musulmans de Grande-Bretagne