Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un congrès national des musulmans annoncé par l’UOIF et la Grande Mosquée de Paris

Rédigé par Samba Doucouré | Mercredi 3 Février 2016



Amar Lasfar, président de l'UOIF, et Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, ensemble à la 32e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) en 2015.
Amar Lasfar, président de l'UOIF, et Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, ensemble à la 32e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) en 2015.
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP), et Amar Lasfar, président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) se sont accordés pour organiser un congrès national des musulmans de France à Lyon, en mars prochain, ont-ils annoncé mercredi 3 février.

Les deux présidents de fédération appellent « l’ensemble des organisations et associations musulmanes à se joindre à cette initiative devenue urgente face au vide actuel de l’expression des musulmans de France dans le contexte anxiogène » actuel.

Avec ce congrès national, l’UOIF et la GMP souhaitent « confirmer l’expression citoyenne, pacifique et responsable de la communauté musulmane », « prémunir les jeunes de toute tentation extrémiste ou radicale » et « délivrer un message de paix et d’espérance ».

Cet accord, qui est le prolongement d'un rapprochement dans le temps entre les deux fédérations musulmanes, est annoncé à l'heure où l'UOIF est attaquée pour l'organisation prochaine du Rassemblement des musulmans du Nord (RAMN) à Lille.

Amar Lasfar et Dalil Boubakeur sont amenés à se revoir samedi 6 février à l’occasion du colloque annuel de l’UOIF au Palais des Congrès de Paris qui verra une série de tables rondes autour du thème « Crises : quelles alternatives face aux peurs ? ». Est aussi invité à intervenir le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech.

Lire aussi :
UOIF et Grande Mosquée de Paris, un mariage d'intérêts retrouvés
L’UOIF et la Grande Mosquée de Paris affichent leur union pour réformer le CFCM
Des Assises de l'Islam de France pour discuter de l’avenir du CFCM : vraiment ?