Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un célèbre acteur égyptien condamné pour « outrage à l’islam »

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 2 Février 2012



Un tribunal du Caire a condamné Adel Imam, le célèbre acteur égyptien et ambassadeur de bonne volonté pour le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à l'ONU, à trois mois de prison et une amende de 1 000 livres égyptiennes pour « outrage à l'islam » dans des rôles joués à l'écran comme à la scène, a-t-on appris jeudi 2 février.

Très apprécié dans tout le monde arabe, le comédien Adel Imam, 71 ans, a à son actif plus de 100 films et 10 pièces de théâtre. Actuellement en tournage à l'étranger, il a indiqué avoir été condamné par contumace aux travaux forcés après avoir fait l'objet de poursuites par Asran Mansour, un avocat proche des islamistes, dont certains considèrent son travail comme blasphématoire. L'acteur a annoncé son intention de faire appel de la décision.

Adel Imam
Adel Imam
Adel Imam a affirmé que parmi les œuvres incriminées figurent le film « Al-Irhabi » (« Le Terroriste ») sortie en 1994, dans lequel il joue le rôle d'un musulman fondamentaliste, et la pièce de théâtre « Al-Zaeem » (« Le leader »), une comédie datée de 1998 où il tourne en dérision les leaders autocratiques de la région. Ses oeuvres ont pourtant été soumis à la censure sous l'ère Moubarak.

« Certaines personnes cherchant la gloire m'ont intenté un procès pour certaines de mes prestations qu'elles considèrent comme insultantes pour l'islam, et cela n'est évidemment pas vrai », a déclaré Adel Imam.

Ce procès a suscité l'indignation des milieux artistiques et des intellectuels qui ont exprimé leur solidarité avec l'acteur égyptien en décidant d'organiser une manifestation de protestation contre ces procès « portant atteinte à la liberté d'expression ».

Lire aussi :
Egypte : un match de football vire au drame (vidéo)
Egypte : les Frères musulmans remportent près de 50 % des sièges de députés
« 18 Jours » voit la révolution égyptienne autrement
Plainte pour insulte a l'islam