Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Cinéma, DVD

UK Muslim Film, une initiative pour changer la représentation des musulmans au cinéma

Rédigé par | Jeudi 15 Avril 2021 à 12:31

           

Changer la représentation des musulmans dans les industries du cinéma et de la télévision britanniques, c'est l'objectif du UK Muslim Film. Cette toute nouvelle fondation, qui a le soutien de l'une des plus anciennes et prestigieuses organisations de l'industrie cinématographique au monde, entend permettre aux jeunes producteurs musulmans de raconter leurs histoires sur petit et grand écran, loin des clichés et des stéréotypes qui minent l'image des musulmans.



©vFSFimProduction
©vFSFimProduction
Au Royaume-Uni comme dans bien d’autres pays, il est plus ou moins difficile pour les producteurs de séries et de films d’éviter une représentation stéréotypée des musulmans. Entre des hommes présentés comme des personnages culturellement arriérés, colériques ou encore misogynes et des femmes dépeintes comme des victimes opprimées et sans ambitions, ces clichés portés à l’écran sont loin de rendre justice à la diversité des profils au sein des communautés musulmanes.

Pour tordre le cou aux clichés couramment distillés dans les productions cinématographiques, UK Muslim Film (UKMF), une toute nouvelle association caritative portée par l’acteur et producteur britannique Sajid Varda, vient de voir le jour en Grande-Bretagne pour aider de jeunes producteurs de culture musulmane à se faire une place dans l’industrie du divertissement et ainsi permettre l’émergence d’une vision plus authentique des musulmans.

« De nombreux créateurs talentueux issus de la communauté musulmane et d'autres groupes sous-représentés ont du mal à se faire une place dans le milieu. Nous voulons changer cela. Notre objectif est d'encourager une meilleure compréhension et un plus grand engagement entre la communauté musulmane et la communauté au sens large, en trouvant ce qui nous relie, et de conseiller l'industrie pour que les productions soient plus authentiques », explique le comédien.

Le BFI en soutien

En ce sens, l'association, lancée mercredi 7 avril à l’occasion d’un évènement organisé par son premier partenaire, l’Institut britannique du film (BFI), un poids lourd de l'industrie cinématographique et télévisuelle, financera et soutiendra les projets de jeunes talents prêts à proposer un regard alternatif sur toutes les minorités mais, en premier lieu, sur les musulmans.

« Nous nous engageons à soutenir les organisations qui contribuent à diversifier ce que nous voyons à l'écran (…). En développant notre industrie pour qu'elle soit plus inclusive pour les musulmans et en explorant l'intersectionnalité au sein des communautés musulmanes, nous pouvons tirer parti d'une plus forte croissance d'audience et de marchés mondiaux ainsi qu’une plus grande richesse de créativité », a alors fait savoir Jen Smith, chargée de l’inclusion au sein du BFI.

Sajid Varda
Sajid Varda

Inspirer « la fierté » parmi les jeunes musulmans

« Le manque de représentation a également un impact sur les types d'histoires racontées, ce qui conduit à plus de contenus basés sur des stéréotypes négatifs qui ont un impact pernicieux sur les musulmans au quotidien », a affirmé l'acteur, cité par Hollywood Reporter.

Fictions, animations, courts-métrages ou longs-métrages… les producteurs et réalisateurs ne seront limités ni par la forme ni par le fond et pourront aborder différents thèmes comme l’intégration, l’extrémisme religieux ou le dialogue interreligieux. L’objectif ? Porter à l’écran une autre image des musulmans pour mieux lutter contre l’islamophobie. Une seule limite : celle de leur imagination. Et pour faire connaître les producteurs, l'association, qui a l'intention d'organiser un festival, leur propose de les aider à lancer leurs carrières grâce à l'appui d'un réseau de formateurs et de professionnels.

Si les porteurs de ce projet souhaitent, dans un premier temps, faire évoluer l’industrie du divertissement, c’est en réalité un changement bien plus important qu’ils veulent impulser. « L'UKMF crée une culture où les musulmans à l'écran sont reconnus, acceptés et célébrés par les audiences du monde entier. En favorisant une meilleure compréhension des cultures musulmanes et de la foi islamique, nous nous efforçons d'inspirer fierté et appartenance à une jeune génération de musulmans britanniques. Notre mission est d'intégrer l'expérience musulmane au cœur de la culture britannique, à travers le cinéma et la télévision », défend l’association qui espèrent inspirer des vocations et du renouveau.

Lire aussi
« Mosaïque », une exposition pour valoriser la diversité des musulmans de Belgique
Messie ou Dajjal ? Messiah, la série de Netflix inspirée de l'eschatologie musulmane