Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trois soldats américains mis en examen par un juge espagnol

| Vendredi 27 Avril 2007



Vendredi, un juge espagnol a mis en examen trois soldats américains pour la mort d'un journaliste espagnol en 2003 à l'hôtel Palestine de Bagdad, visé par les tirs de leur char.

Les trois hommes appartiennent à la troisième compagnie d'infanterie basée à Fort Stewart en Géorgie. Le juge Santiago Pedraz a demandé aux autorités américaines de leur notifier la décision.

Dans son acte d'accusation de cinq pages, le juge Pedraz a mis les trois militaires en examen pour homicide et "crime contre la communauté internationale". Selon la loi espagnole, cela correspond pas à une attaque aveugle ou excessive contre des civils en temps de guerre.

Le journaliste José Couso, qui travaillait comme cameraman pour la télévision espagnole Telecinco, était décédé le 8 avril 2003, après les tirs de char de l'armée américaine contre l'hôtel Palestine, où logeaient de nombreux journalistes. Taras Portsyuk, cameraman ukrainien de Reuters, avait également était tué.

Après les faits, le secrétaire d'Etat de l'époque Colin Powell avait déclaré que l'armée américaine avait répliqué à un tir venu de l'hôtel. L'enquête des Etats-Unis avait conclu sur une utilisation justifiée de la force.

Si le juge Pedraz a émis plusieurs mandats d'arrêt, Washington a prévenu que ses hommes ne seraient pas extradés. Ils courent cependant le risque d'être arrêtés en se rendant dans un pays ayant signé un accord d'extradition avec l'Espagne. La loi espagnole prévoit qu'un crime commis contre un ressortissant espagnol à l'étranger peut être traité en Espagne si le pays en question ne le fait pas.




Loading