Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trappes : six mois de prison ferme pour un jeune interpellé

Rédigé par La Rédaction | Lundi 22 Juillet 2013



La justice a vite tranché. Un des six jeunes interpellés à Trappes (Yvelines) dimanche a été condamné, lundi 22 juillet, à six mois de prison ferme. Jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Versailles, il était poursuivi pour rébellion et jets de projectiles sur les forces de l'ordre lors des échauffourées qui ont secoué Trappes ces derniers jours.

Le parquet avait requis une peine de neuf mois et deux de six mois contre ce prévenu mais également contre deux autres jeunes, jugés lundi en comparution immédiate pour les mêmes faits. Ces derniers ont été relaxés. L'audience du quatrième jeune qui devait être jugé lundi a été reportée à une date ultérieure en raison de son état de santé fragile. Il a été hospitalisé.

Une des six personnes interpellées a été relâchée faute d'éléments à charge contre lui. Un autre a été libéré sous contrôle judiciaire en attente d'un procès en septembre selon la procédure du plaider-coupable.

Le mari de la jeune femme en niqab arrêtée pour un contrôle d'identité avait aussi été jugé en comparution immédiate samedi. Accusé d'avoir agressé un policier, le parquet a requis son placement sous contrôle judiciaire. Il doit être convoqué dans les deux mois devant le tribunal.

Lire aussi :
Trappes : à l’origine des émeutes, une bavure policière dénoncée
Agressions islamophobes en série : la police mise en cause à Trappes
Vives tensions à Trappes après des violences policières présumées
De la Mosquée de Paris, Manuel Valls veut rassurer les musulmans
Contrôles au faciès : un procès contre les discriminations policières