Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tibet: Pierre Moscovici dénonce le 'silence assourdissant' de Nicolas Sarkozy

| Dimanche 23 Mars 2008



Pierre Moscovici dénonce dans un entretien au "Journal du Dimanche" le "silence assourdissant" du président de la République Nicolas Sarkozy sur la situation au Tibet, disant attendre de "la France, mais aussi de la communauté internationale, des paroles extrêmement fermes à l'égard de la Chine". Pour l'ancien ministre socialiste, il faut "d'abord lui tenir un langage qui demande l'arrêt de la violence, le respect des engagements pris en matière des droits de l'Homme, l'ouverture d'une concertation sur l'avenir du Tibet". "Il faut l'exprimer avec force", estime Pierre Moscovici, qui ajoute que le ministre des Affaires étrangères "Bernard Kouchner l'a fait avec sa sensibilité".
Mais, "on ne sait pas si elle engage tout à fait les autorités françaises", souligne-t-il, jugeant que le "président de la République est d'un silence assourdissant". "Comme il l'avait été lors de son voyage en Chine, en prenant soin, grand soin même, de ne pas inviter la secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme (Rama Yade) et en pratiquant une diplomatie du carnet de chèques", accuse-t-il.
Quant à un éventuel boycott des Jeux Olympiques, Pierre Moscovici estime que c'est "une arme à manier avec prudence et en dernier ressort" mais se dit "en revanche très partisan de l'action symbolique". "Je crois que si la cérémonie d'ouverture était boycottée par les démocraties, cela manifesterait que le coeur n'y est pas, que la fête n'y est pas, qu'il n'y a aucune forme d'approbation au régime".