Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tariq Ramadan, accusé d’abus sexuels en Suisse, porte plainte pour diffamation

Rédigé par Benjamin Andria | Mardi 7 Novembre 2017



Tariq Ramadan, accusé d’abus sexuels en Suisse, porte plainte pour diffamation
Après de nouvelles accusations d’abus sexuels contre Tariq Ramadan, ce dernier riposte. Il a fermement démenti, lundi 6 novembre, les « allégations anonymes » de quatre femmes parues deux jours plus tôt dans La Tribune de Genève, et a annoncé sa volonté de porter plainte pour diffamation.

Le média suisse a rapporté, samedi 4 novembre, le témoignage de quatre femmes présentées comme des anciennes élèves de Tariq Ramadan quand il enseignait le français et la philosophie à Genève entre 1984 et 2004. Trois des quatre femmes, toutes aujourd’hui mariées et mères de famille mais qui avaient entre 15 et 18 ans à l'époque, ont déclaré avoir eu des relations sexuelles avec leur professeur « sous son emprise », tandis que la quatrième, qui était âgée de 14 ans, s’est plainte de harcèlement.

Les faits présumés, aujourd'hui prescrits si avérés, auraient été commis dans les années 1980 et 1990. « Ces Genevoises, non musulmanes, toutes actives dans la fonction publique, qui ont fondé une famille, craignent de parler à visage découvert », affirme la TdG, qui affirme que les identités sont connues de la rédaction.

« Des allégations anonymes ont été portées à Genève m'accusant d'avoir abusé de mineures il y a près de 25 ans. Je démens catégoriquement ces allégations et dépose aujourd'hui une plainte contre X pour diffamation », a fait savoir l’intellectuel suisse dans un message en anglais sur son compte Twitter.

Lire aussi :
Affaire Tariq Ramadan : en appeler à la justice en portant haut le combat contre les violences sexuelles
Une sur Tariq Ramadan : Charlie Hebdo porte plainte pour des menaces de mort
Tariq Ramadan sous le coup d'une deuxième plainte pour viol