Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Suspicion de grippe aviaire

| Mercredi 4 Juillet 2007



Le virus de la grippe aviaire H5N1, hautement pathogène, est soupçonné d'être à l'origine du décès de trois cygnes trouvés morts la semaine dernière sur un étang de la commune d'Assenoncourt (Moselle).

"Les résultats des premières analyses reçus ce jour font état d'une suspicion d'influenza aviaire. Ces analyses sont en cours de confirmation au laboratoire national de référence de l'AFSSA de Ploufragan, afin de déterminer s'il s'agit d'une infection par la souche du virus H5N1 hautement pathogène", a annoncé mardi le ministère de l'agriculture dans un communiqué.

Des "mesures de précaution" ont aussitôt été mises en place en attendant les conclusions du laboratoire de référence de l'Agence française de sécurité sanitaire des animaux permettant de confirmer ou d'infirmer l'hypothèse de virus H5N1 HP qui devraient être connus jeudi, a ajouté le ministère.

A l'étang de Viller, situé à 3 km du village d'Assenoncourt, aucun dispositif particulier n'était toutefois déployé mardi soir et on y circulait sans problème, selon le journaliste de l'AFP sur place.

"Je n'ai vu aucun fonctionnaire des services vétérinaires", a indiqué le maire d'Assenoncourt, Martine Peltre, précisant que les trois cygnes avaient été découverts mercredi dernier.

La préfecture de Moselle a annoncé mardi avoir mis en place un dispositf prévoyant notamment le "renforcement de la surveillance de la mortalité des oiseaux sauvages, le confinement des oiseaux captifs et des visites de vétérinaires chez leurs détenteurs, l'interdiction de rassemblements d'oiseaux et de la chasse aux oiseaux et des chats et chiens sous contrôle de leurs propriétaires".




Loading